Societe professions

LA SOCIETE

Quelques réflexions sur le monde en général et la société en particulier

 

Societe professions

Dans LA SOCIETE
Reflexion dessin

RÉFLEXIONS SOCIÉTALES 2022

Par Le 18 sept 2022

REVALORISATION DES RETRAITES ET DES MINIMAS SOCIAUX DONT L'AAH

"Coup de gueule" du jour :

Suite à l'inflation galopante, les pensions de retraite de base ont été réactualisées à hauteur de 1,10% en janvier 2022 et de 4% en juillet 2022 (gel desdites pensions depuis 2013).

En suite de ces annonces, j'ai lu les commentaires des internautes sous les divers médias qui reprenaient cette information et j'avoue avoir été effarée.

Dans un premier temps, c'est la confusion que font les gens entre "pension" et "allocation".

Les pensions de retraite ou d'invalidité sont payées par les cotisations des années de travail des bénéficiaires salariés qui en bénéficient. Le calcul se fait sur la moyenne des salaires bruts des meilleures années sur 25 ans pour la retraite et même calcul sur 10 ans pour l'invalidité, pour le régime général (CNAV ou CPAM).

Les allocations sont versées par la CAF qu'elles soient Allocations familiales, logement, primes d'activité, AAH, RSA etc et elles sont payées non pas par les cotisations des bénéficiaires mais par les impôts des contribuables, ce qui est différent.

Personnellement, je suis pour les aides sociales à bon escient, réservées aux nationaux quelles que soient leurs origines, et surtout pas pour un gaspillage à tout venant, car un jour la corne d'abondance risque de se tarir pour tout le monde (nationaux et étrangers), ce qui serait vraiment dommage.

Tout le monde a le droit de vivre et les aléas de la vie (coups durs suite à des accidents de parcours ou situation de handicap) ne doit pas empêcher que ces personnes aient un minimum vital pour subsister et ainsi acheter "aussi" la paix sociale.

Par contre ce qui me dérange fortement, c'est l'égoïsme récurrent des personnes bénéficiaires de l'AAH sur les réseaux sociaux. Que ce soit pour la retraite ou pour le RSA, je lis des commentaires désolants du genre "oui toujours pour les retraités, toujours pour les fainéants, jamais pour nous les handicapés". C'est un condensé car les propos sont souvent très virulents.

Hier a été le commentaire de trop. Une personne se plaignait que les pensions de retraites seraient revalorisées de 0.8% en janvier 2023 alors qu'il est prévu 1,7% en avril 2023 pour tous les minimas sociaux, les allocations diverses dont l'AAH.

Suite à cela je me suis amusée à faire un petit calcul comparatif et le résultat l'est au détriment de la personne qui aura bossé toute sa vie, mais qui aura une petite retraite car elle aura travaillé soit en temps partiel, soit avec une interruption de quelques années pour élever ses enfants, ce qui sous-entend que les petites retraites touchent malheureusement les femmes.

Imaginons deux personnes, au 1er janvier 2022, l'une percevant l'AAH de 903 euros mensuels et une retraitée avec elle aussi 903 euros par mois.

Suite aux différents pourcentages d'augmentation, la personne avec l'AAH aura 1,8% en mai 2022, 4% en juillet 2022 et 1.7% en avril 2023 soit une AAH en avril 2023 de 972.27 eur.

Par contre la retraitée aura 1.1% en janvier 2022, 4% en juillet 2022 et 0.8% en janvier 2023 soit 957,04 eur en 2023.

Finalement la personne retraitée percevra 15 euros de moins que la personne avec l'AAH, soit 180 euros en moins par an, et en finalité je trouve cela très injuste.

Autant je trouve normal que les minimas sociaux dont l'AAH soient revalorisés pour suivre le cours de l'inflation, autant je trouve déplorable que les gens qui ont travaillé toute une vie, soient défavorisés.

Cela dénature la valeur du travail et n'encourage pas à s'investir dans une carrière professionnelle, sauf pour ceux qui ont de très bons salaires, ce qui leur permet d'avoir aussi une très bonne retraite.

Depuis 40 ans je vois la degradation des valeurs, des institutions, de la culture, qui rejaillit sur la France et je suis triste de voir la déchéance de mon pays.

Il serait temps de redresser la barre, pour rendre sa grandeur à la nation, et renouer avec des valeurs qui ont prouvé qu'elles étaient bonnes puisqu'elles ont traversé les siècles avec succès.

Bref !

Bon week-end à tout le monde !

VBB 1er octobre 2022

 

UNE FEMME TRANSGENRE (RESTÉE HOMME) DÉCLARÉE MÈRE PAR LA JUSTICE

La France devient vraiment une société de non sens, une civilisation décadente.

Je ne comprends même pas qu'une personne transgenre ayant gardé ses attributs masculins, soit reconnue légalement en tant que femme.

De plus cette personne continue d'avoir des rapports sexuels avec son épouse, comme le ferait un homme avec une femme et un 3ème enfant nait de cette relation en 2014, confirmant ainsi le processus naturel en suite de l'union d'un mâle et d'une femelle dans le monde humain ou animal.

La logique voudrait que cette personne soit le père biologique de ce bébé, comme il l'est déjà celui des enfants nés en 2000 et 2004.

Et bien non !

Ce pauvre enfant est né officiellement sans père et celui-ci se déclare comme étant sa mère au même titre que sa mère naturelle, et il obtient gain de cause légalement, contre tout bon sens.

A t'on pensé a ce pauvre môme qui pourra se demander plus tard s'il n'est pas une erreur de la nature?

Pas plus ses parents que ceux qui ont entériné cette décision !

Autant je comprends que deux femmes avec des attributs féminins ou deux hommes avec des attributs masculins, quel que soit leur sexe et genre d'origine, veuillent être reconnus en tant que personnes du genre correspondant a leur nouvelle identité sexuelle obtenue après des opérations ayant modifié leur genre d'origine, autant ce cas de figure me sidère.

Si cette personne a fait le choix de conserver ses attributs masculins, c'est un homme et je ne comprends même pas qu'elle ait obtenu une identité sexuelle du genre féminin et à plus forte raison le statut officiel de "mère" de cet enfant.

Je suis sidérée de constater chaque jour que le monde occidental confond évolution sociétale et dégénérescence.

Bref !

Mon opinion n'engage que moi bien évidemment.

VBB 16 septembre 2022.

 

CES FRANÇAIS QUI NE VEULENT PLUS TRAVAILLER

"Inès" 28 ans, 2 enfants, ne veut plus jamais travailler et avec son conjoint, ils espèrent toucher le rsa soit 1100 euros mensuels pour vivre sans travailler". (lire article de journal correspondant à cette déclaration).

C'est un choix de vie dit-elle.

Euh?

Autant je conçois le rsa pour aider provisoirement les accidentés de la vie, autant je n'adhère pas a cette idéologie de l'assistanat qui prend des proportions gigantesques.

A moins d'un revenu universel pour tous, pris sur le partage et la taxation des richesses, (projet à l'essai dans certains pays), chacun faisant le choix de bosser ou non, (en plus de ce revenu universel) pour améliorer le quotidien, je ne vois pas comment toutes ces allocations diverses et aides sociales continueront à être possible si plus personne ne veut travailler, et malheureusement il en sera de même pour les pensions (retraites et invalidité) car si les gens cotisent ou ont cotisé grâce aux fruits de leur travail, leurs cotisations payent ou ont payé les pensions de leurs aînés. Si la jeunesse actuelle refuse de bosser, il n'y aura plus de cotisations, plus d'impôts donc à plus ou moins brève échéance, plus de pensions, plus d'allocations familiales et logement, plus de chômage, plus de rsa, plus de sécurité sociale, plus d'allocations du handicap etc.

Ce sera "retour dans un lointain passé" où les gens crevaient de faim et de maladie.

C'est donc leur idéal à tous ces jeunes "abrutis" qui ne réfléchissent pas aux conséquences de leurs actes.

Avec un tel état d'esprit, comment le monde peut-il ne pas s'effondrer et mettre ainsi fin à une civilisation de plus en plus décadente?

Il y a quand même une différence entre ne pas sombrer dans le capitalisme à outrance (argent, profit) et celui de travailler pour faire vivre décemment sa famille dans l'honneur de son labeur, au lieu de profiter du travail des autres, pour percevoir des aides mensuelles et se vautrer dans sa fainéantise.

Désolée pour le pavé mais cette personne a eu le don de me faire sortir de mes gonds.

Il y a presque 30 ans je me suis retrouvée seule avec 3 enfants, pas de pension alimentaire, au rmi et je n'avais qu'un seul objectif, m'en sortir pour nourrir mes enfants et ne pas être une assistée de la société. Cela a demandé beaucoup d'efforts mais j'ai réussi, j'ai fait des formations, trouvé du boulot, payé des impots et désormais je suis retraitée, grâce aux cotisations de mon travail. Je me suis battue et je m'en suis sortie.

D'ailleurs en parlant de retraites, quand je lis sur les forums de discussions, les propos de plusieurs jeunes actifs, invectiver des retraités en leur disant qu'on ne devrait leur donner que 900 euros pour vivre car c'est bien suffisant pour eux, et que le surplus soit versé à eux les jeunes car ils ont des besoins et des enfants, je suis outrée. Avec toutes allocations diverses qui leur sont versées (allocations familiales, allocations logement, allocations rentrée des classes, primes d'activité etc), oser tenir de tels propos est indigne, voire scandaleux.

En effet tous ces retraités ont eux aussi bossé au smic, (en début de carrière, avant d'évoluer professionnellement ou non, selon les uns ou les autres), souvent 40h et plus pendant 43 a 48 ans, ils ont eu eux aussi des enfants, peu d'aide de l'état car beaucoup n'existaient pas, ils ont galéré pour vivre et élever leurs propres enfant, donc leur retraite, ils l'ont cotisée et méritée et tous ces envieux n'ont qu' suivre leur exemple en bossant autant pendant plus de 40 ans.

Notre génération n'a jamais été jalouse des anciens, ni méprisante envers eux.

Alors lire ce genre de choses m'interpelle sur ces jeunes qui sont censés être l'avenir de notre pays, de notre société, de nos différentes structures societales, éducatives, médicales, administratives, judiciaires etc etc

 VBB 15 septembre 2022

 

AFFAIRES JUDICIAIRES EN COURS QUELLES QU'ELLES SOIENT

En théorie tant que la preuve de la culpabilité n'est pas établie, la présomption d'innocence s'applique, en principe, chez tout justiciable. Mais dans le monde de l'immédiateté numérique, on sonne l'hallalli, même si la "bête" n'est pas encore morte, tellement médias et internautes sont assoiffés du sang du scandale.

Désormais, on juge et on condamne, avant même de savoir si le potentiel "accusé" est coupable ou non.

S'il est démontré la culpabilité, on sanctionne sans état d'âme quel que soit le justiciable, riche ou pauvre, célèbre ou inconnu, homme ou femme etc.

Dans le cas contraire, on évite de s'acharner comme une meute enragée.

Cela donne une image sociétale déplorable.

Ce n'est que mon humble avis qui n'engage que moi, bien évidemment.

 VBB 13 septembre 2022

 

Reflexion dessin

 

 

Dans LA SOCIETE
Aumone charite compassion des mots anciens a faire revivre

MANQUE D'HUMANITÉ POUR LES PLUS DÉMUNIS

Par Le 07 juin 2022

MANQUE D'HUMANITÉ POUR LES PLUS DÉMUNIS

 

"La jalousie envers les plus démunis s'amplifie encore plus en ce moment.

Où est la soi-disant humanité?

Prier Dieu ne sert a rien si le coeur est rongé par l'envie ! Triste !

@VBB (V.B-BROSSE) 16 avril 2020"

Réflexion extraite de mon billet RÉFLEXIONS COVID 19 EN 2020 sur mon blog.

 

Ma dernière réflexion en date du 16 avril concernant le déchaînement de haine contre la prime pour les plus démunis, RSA entre autres.

Ceux qui veulent vivre avec le RSA pour comparer, allez-y ! vous verrez qu'on survit plus qu'on vit et je sais pour avoir aidé des gens dans ce cas qu'ils n'ont pas tous les avantages qu'on leur impute, loin de la. Il faut arrêter avec les clichés en ce sens.

Cette prime est donnée pour compenser l'aide à la cantine que certains parents avaient, ce qui permettait à leurs gamins de manger à leur faim.

De plus beaucoup de ces foyers avaient recours à des associations qui distribuent de la nourriture gratuitement, ce qui est sans doute plus compliqué avec le confinement.

Pour les personnes en chômage partiel, si elles sont au smic, elles toucheront en principe 100% de leur salaire net et pour les autres c'est 84% du salaire net soit 70% du salaire brut.

Je pense que tant qu'on peut manger à sa faim, on ne devrait pas envier ceux qui sont plus démunis.

Il y a plus de 20 ans, suite aux accidents de la vie, je me suis retrouvée au RMI avec 4000 francs (600 euros) toutes sommes confondues (Allocations familiales, RMI) pour un foyer de 4 personnes (mes 3 enfants et moi-même) et je peux vous assurer que chaque jour est une vie de galère.

En ce qui me concerne, j'ai pris une revanche sur la vie puisque de formation en formation, je suis entrée dans une étude notariale, au smic, comme simple secrétaire, et mes compétences (sans doute) ont fait que j'ai évolué dans la profession, tant en termes d'échelon que de salaire.

Quand mes ressources m'ont permis d'être imposables, j'ai trouvé tout à fait normal de payer des impôts et de contribuer ainsi à l'aide apportée par l'état aux plus démunis.

Je ne comprends absolument pas la réaction de certains. 

Je suis surtout outrée quand je vois des croyants de toutes religions, manquer autant d'humanité.

A quoi sert de prier, d'invoquer le nom du Très Haut (quel que soit le nom qu'on lui donne) si le coeur reste sec, méchant, médisant, envieux etc....

Aucune offrande ne peut être agréable à Dieu si en chacun il y a absence de charité, de compassion et indifférence totale envers autrui, ceux qui sont nos frères et soeurs en humanité.

 

Réflexion du samedi 18 avril 2020
Tous droits réservés Viviane B-Brosse alias Sherry-Yanne

Copyright 00067596

Publié sur mon site le même jour

 

Mise à jour le 8 avril 2022 : Piqure de rappel sur la jalousie envers ceux qui sont au RSA par rapport à l'augmentation de 1,80% (bien en dessous des 4,50% inflation) en avril 2022 soit 506 euros (nets) pour une personne seule au lieu de 497 euros (nets) et qui jubilent à l'idée de les voir travailler 20 heures par semaine contre un revenu de 506 euros nets par mois, et sans cotisation pour la retraite, la maladie et le chômage, n'ayant pas encore compris que les patrons vont s'engouffrer dedans, licenciant des gens au smic qui leur coûtent beaucoup plus cher (salaire brut 1641 en principe à partir de mai 2022, plus les charges patronales, soit sans doute un coût de 2500 euros bruts pour l'entreprise) et pour une personne qui leur coûte 2500 euros bruts, ils prendront 2 personnes au RSA qu'ils n'auront pas à payer, qui ne cotiseront pas et dont la collectivité prendra toujours en charge l'allocation de RSA.
C'est tout bénéfice pour les entreprises qui ne font pas de sentimentalisme et ne pensent qu'à s'enrichir.
Comprenez le avant qu'il soit trop tard, sinon vous n'aurez plus que vos yeux pour pleurer.

Tous droits réservés Viviane Brosse 8 avril 2022

Aumone charite compassion des mots anciens a faire revivre

Dans LA SOCIETE
Elections vote elections legislatives

ÉLECTIONS LÉGISLATIVES 2022

Par Le 07 juin 2022

ÉLECTIONS LÉGISLATIVES 2022

La NUPES (union de toutes les gauches) veut créer une allocation jeunesse de 1063 euros net par personne.

Je ne peux m'empêcher de réagir en découvrant ce projet, sachant la précarité de tant de gens en France et la discrimination que cela occasionnerait entre les citoyens les plus démunis, les plus précaires .

Sur quels critères justifier que certains auraient droit à 1063 euros mensuels pour vivre et que les autres devraient se contenter de survivre avec moitié moins ?

Effectivement, en suivant la même logique, toutes les personnes seules au Rsa à 503 euros net mensuels, toutes les personnes bénéficiaires de l'AAH à 913 euros mensuels, toutes les pensions d'invalidité et de retraites, à moins de 1000 euros mensuels, tous les salariés à temps partiels gagnant moins de 1000 euros etc, devraient recevoir le même montant minimal, sinon c'est de la discrimination.

Bien évidemment, si on augmente les "minimas", il faut aussi augmenter les retraites au prorata, puisque les personnes qui ont cotisé de 43 à 48 ans, pour avoir une retraite en rapport avec les salaires perçus pendant leur carrière professionnelle (50% de la moyenne de leurs salaires brut sur 25 ans, moins les prélèvements des taux de CSG allant de 0% à 8,3% selon le revenu fiscal du foyer, ce qui fait que pour certains, cela équivaut à 45% de leur salaire mais à part cela, les retraités sont des nantis, bref... ), n'ont pas à être pénalisées sur leurs propres revenus, sinon c'est encore une fois une injustice flagrante et discriminante.

Par contre, où prend-t-on l'argent ?

Les caisses sont vides, une des raisons évoquées par les différents gouvernements pour justifier que les gens bossent jusqu'à 65 ans, ce qui parait incohérent, en sachant le nombres de jeunes gens en recherches de travail, pour ne pas dire en attente de travail.

En France, on préfère vider les caisses du chômage et des pensions d'invalidité  pour soi-disant renflouer les caisses de retraite.

Où sont les économies ?

C'est le chat qui se mord la queue!

Aucun bon sens !

Pour en revenir aux entreprises, celles-ci délocalisent à l'étranger pour ne plus être assujetties à des taxes de plus en plus importantes etc.

Qui va payer pour toutes ces aides et autres primes sociales ?

Ceux qui gagnent à peine plus que le smic et qui se retrouvent être les vaches à lait du pays.

Il vaudrait mieux que les salaires augmentent, qu'il y ait moins de charges, ainsi les patrons embaucheraient et les salariés dépenseraient, faisant tourner l'économie française. 

Les aides sociales ont encouragé l'assistanat alors qu'il aurait fallu valoriser le fruit du travail et la fierté de vivre grâce à celui-ci.

Les gens sont pour la solidarité (et j'en fais partie) mais à un moment donné, ce serait bien que le bon sens reprenne le dessus. 

Je rajouterai que les conséquences de l'augmentation des différentes prestations sociales, ainsi que celle du smic, n'ont malheureusement fait qu'amplifier le coût de la vie, atteignant une inflation démentielle en 2022.

Ne vaudrait-il pas mieux maîtriser le coût de la vie, en gelant les prix alimentaires, énergétiques, locatifs, immobiliers etc pour redonner du pouvoir d'achat à tous les citoyens français, et leur permettre ainsi de vivre mieux au quotidien, même s'ils sont au smic.

De plus je reste persuadée que si la France avait plafonné l'imposition a 45% voire 50% comme le font certains pays, au lieu de 75% en France, il y aurait eu moins de délocalisation et d'évasion fiscale donc plus d'industrie en France, plus d'emplois, plus de richesses, plus d'impôts payés en France.

Dans l'absolu, l'idée d'un revenu universel (proposition Hamon en 2017) est sans doute l'avenir à envisager un jour ou l'autre, pour que tout le monde puisse vivre correctement mais pour l'instant, la politique de la gauche depuis l'ère Mitterrand n'a fait qu'amplifier une situation économique, sociale et sociétale catastrophique en France.

Beaucoup d'électeurs de gauche n'ont plus confiance dans leurs élus, ne se ressentant pas représentés par ceux-ci, se sentant trahis au profit d'intérêts électoraux où eux-même ne se retrouvent plus; et leurs votes ont évolué (ou basculé) dans l'autre camp, suite à leurs déceptions. D'autres ne votent plus du tout (taux d'abstention record depuis des années qui devraient inquiéter, par ailleurs tous les différents courants politiques, qu'ils soient de gauche ou de droite).

A un moment donné, il va falloir cesser de faire de l'électoralisme malsain et aborder les vrais sujets de manière réaliste et concrète, en ne mettant pas la tête dans le sable, en affrontant de face les vrais sujets sociétaux, en les nommant au lieu d'être dans le déni perpétuel, car ce déni contribue au malaise sociétal qui gangrène notre pays depuis plusieurs années et un jour, cela finira par exploser.

Je fais partie de ceux qui n'ont plus envie d'aller voter mais qui le font malgré tout, pour essayer de choisir "le moins pire", ce qui est loin de mon idéal de jeunesse, malheureusement.

----------------

Tous droits réservés 7 juin 2022

Viviane B-Brosse alias Sherry-Yanne

Article publié sur la partie blog de mon site Sherry-Yanne le même jour

 

Elections legislatives 2022

Dans LA SOCIETE
St chamond cimetiere 20 fevrier 2019 1 ter

TOMBES ET TOMBEAUX VENDUS AUX ENCHÉRES

Par Le 31 mai 2022

TOMBES ET TOMBEAUX VENDUS AUX ENCHÉRES

Ce jour, je viens de lire un article concernant la vente aux enchères des tombes, tombeaux, caveaux du cimetière de Loyasse à Lyon (Rhône).

Le cimetière de Loyasse s'étend sur 12 ha, avec 30 000 sépultures et 200 chapelles et monuments, il est le premier cimetière moderne de Lyon, créé en 1812. Il s'y trouve des monuments funéraires de Lyonnais célèbres : Edouard Herriot, Puvis de Chavanne, Pierre Bossan, Pauline Jaricot. C'est ici aussi que repose Maître Philippe, magnétiseur et thaumaturge décédé à L'Arbresle.

Tombes cimetiere de loyasse

Pour en revenir à l'article du journal, il est écrit que des gens viennent acheter leur dernière demeure (jusqu'à ce qu'un jour ladite demeure soit de nouveau remise aux enchères) pour des prix allant de 500 à 5000 euros.

Cela m'a vivement chagrinée en pensant à tous ces êtres humains, enterrés dans le rituel de leur culture, dans des sépultures censées demeurer éternelles, pour leurs proches qui ont fait bâtir des monuments funéraires, afin de les protéger à jamais dans leur dernier sommeil.

Cet article concernait le cimetière de Loyasse mais dans tous les cimetières de France, fleurissent désormais ces petites étiquettes d'information "reprise de concession, s'adresser à la mairie", (si j'ose m'exprimer ainsi car souvent dans certains cimetières, il ne pousse plus que les mauvaises herbes, voire des arbustes sauvages).

Malheureusement, il y a quand même des incohérences, même sur ce sujet.

En effet, beaucoup de descendants ne savent pas où trouver lesdites tombes de leurs ancêtres (c'est mon cas pour mes arrière-grands-parents maternels, et pourtant j'ai cherché dans tous les lieux où ils sont passés) et surtout dés qu'il existe un descendant qui se manifeste, on lui répond qu'il faut l'accord de tous les descendants du concessionnaire et à ce moment là, cela devient pratiquement mission impossible, sachant qu'au bout de 2 ou 3 générations, les familles ignorent même le cousinage qui les unit.

En langage populaire, on pourrait dire que c'est "le chat qui se mord la queue".

Philosophiquement, vieillir, c'est aussi se rapprocher de l'ultime échéance, celle de la mort et il faut malheureusement savoir l'accepter, mais il est normal de se soucier de savoir ce que deviendra notre dépouille, dans le temps.

Lorsqu' entre  2018 et 2019, j'ai fait le tour des cimetières où étaient enterrés mes ancêtres, dans un périmètre assez local, j'ai pu constater l'état d'abandon de certaines tombes. Il me semble même que dans un cimetière, pour certains caveaux effondrés, on voyait des ossements mais je ne vais pas m'avancer sur ce sujet.

Quoiqu'il en soit, c'est la vision de ces tombes ou caveaux abandonnés qui m'a fait changer d'avis entre le choix de l'inhumation et celui de la crémation, le moment venu.

C'est tellement triste de penser qu'en fin de compte, il n'y a jamais de repos éternel. en effet, lors de la reprise de ces concessions, tous les ossements finissent dans l'ossuaire communal (ou fosse commune).

Leurs noms sombrent dans l'oubli, car ils sont effacés des stèles funéraires et leurs descendants ne savent même plus où les retrouver (les amateurs de généalogie me comprendront).

Les familles ont acheté des concessions qu'elles pensaient perpétuelles et finalement leurs défunts en sont délogés, leur dernière demeure,vendue à de futurs occupants, étrangers aux dites familles.

De toute façon dans les années à venir, cela se reproduira de plus en plus, puisqu'il n'existe plus de concessions perpétuelles et que la plupart des familles prennent une concession sur 30 ans, ce qui veut dire que s'il n'y a aucun descendant pour s'occuper de ladite concession, ces personnes finiront dans l'ossuaire communal, relativement vite. Au moins les gens qui se font incinérer et dont les cendres sont jetées à la mer ou à l'endroit choisi par eux, n'ont pas à se tracasser sur le fait de finir un jour dans la fosse commune.

Même si je sais qu'une fois mort, plus rien n'a d'importance, cela n'empêche pas le fait de ne pas être d'accord avec ces expropriations des tombes, tombeaux, caveaux.

J'ai un profond respect pour les défunts, quelles que soient leurs origines, religions ou autres et cette atteinte à leur tranquillité éternelle me heurte vraiment.

Ce n'est bien sur qu'un avis personnel.

----------------------

Tous droits réservés 31 mai 2022

Viviane B-Brosse alias Sherry-Yanne

Copyright pour le texte 00067596

Publié sur mon site Sherry-Yanne le 31 mai 2022

Photo du cimetière de Loyasse trouvée sur le net

Pour les photos des deux autres tombes très anciennes, elles ont été prises personnellement à St Chamond dans la Loire et aucun nom patronymique n'y est gravé ou référencé

 

St chamond cimetiere 20 fevrier 2019 4

Dans LA SOCIETE
Temps qui passe 12

CONSTAT SOCIÉTAL ENTRE JEUNES ACTIFS ET RETRAITÉS

Par Le 31 mai 2022

CONSTAT SOCIÉTAL ENTRE JEUNES ACTIFS ET RETRAITÉS

"Coup de gueule" matinal du 30 octobre 2021:

Depuis plus de 20 ans les gouvernements successifs augmentent le smic et allouent des primes d'activité à tout va.

Cela ne sert à rien, car les autres salaires ne bougeant pas, sont tirés vers le bas et l'inflation des prix atteint des proportions inacceptables pour des revenus modestes.

Il vaudrait mieux que tous les employeurs (du public ou du privé) versent des salaires corrects, notamment à leurs salarié(e)s expérimenté(e)s qui sont payé(e)s au smic tout au long de leur carrière.

Être méga diplômé(e)s ne veut pas forcement dire être compétents. Autrefois la promotion se faisait par le mérite et l'expérience, alors qu'actuellement, seuls les diplômes comptent même si ces jeunes sortant d'école, ne connaissent rien a la réalité du monde du travail.

La théorie ne peut pas remplacer la pratique.

Pour en revenir à la stagnation des salaires, ce mauvais calcul touche tous les secteurs et cela explique aussi la désertification médicale de l'hôpital public vers l'hôpital privé, les services d'urgence qui ferment la nuit faute de personnel ou les services du don du sang comme j'ai entendu ce matin.

Je ne parle même pas des retraité(e)s qui perçoivent 50% de la moyenne de leurs salaires sur 10 ou 25 ans en fonction des divers régimes. Ce ne sont pas forcément des propriétaires, ils payent des loyers importants, sans APL, des factures comme tout le monde et des mensualités de mutuelle de plus en plus élevées en vieillissant.

Je lis souvent sur les forums des jeunes gens, jeunes parents, oser écrire qu'on devrait prendre sur la retraite des "vieux" pour leur donner à eux qui n'ont pas de gros salaires.

Ces jeunes égoïstes oublient qu'ils ont actuellement toutes les aides possibles (Allocations familiales, rentrée des classes, logement etc.) que n'avaient pas forcement leurs aînés. lorsqu'ils prennent un logement, ils ont tout le confort (cuisine, WC, salle d'eau etc.) ce qui n'était pas toujours le cas pour leurs parents qui ont grandi ou démarré leur vie d'adulte dans des appartements sans confort, sans sanitaire voire sans eau courante dans leur enfance (et ce n'est pas si vieux que ça sur l'échelle du temps).

Des exemples, j'en ai plein la tête mais ce serait trop long à relater.

La plupart des retraités ayant été au smic toute leur vie ou les femmes ayant eu un parcours professionnel chaotique ou à temps partiel, perçoivent une pension de retraite égale ou inférieure à 1000 euros (en dessous du seuil de pauvreté) ce qui leur permet de survivre dans une société où tout est de plus en plus cher, donc je ne vois pas ce qu'on pourrait encore leur prendre.

Lorsque je lis les commentaires odieux de ces "jeunes", j'ai envie de leur répondre "faites comme vos parents, allez au boulot sans demander des aides comme si cela vous était dù, et quand vous serez "vieux" a votre tour, souhaitez que la jeune génération qui viendra soit plus empathique et compatissante que vous".

Rapport de la cour des comptes du 21 octobre 2021 (article lu sur le site « Dossier Familial ») et synthèse de mon analyse le 1er novembre 2021

Trois choses m'ont interpellée :

1) depuis le recul de l’âge légal de la retraite de 60 a 62 ans, il y a une forte augmentation des pôles "indemnités chômage et/ou minimas sociaux" et "invalidité" occasionnant un déplacement des dépenses du "pôle" retraite vers ceux-ci. Franchement quand on a un peu de bon sens, c'était à prévoir car beaucoup de personnes sont usées physiquement et mentalement après 55 ans donc repousser le départ en retraite ne fera que renforcer cela. Je ne vois pas où sont les économies.

2) il n'y a plus de boulot en France à cause de la mondialisation qui a exporte les entreprises dans les pays ou la main d'œuvre ne coute rien donc il n'y aura bientôt plus personne pour cotiser tant pour les caisses de retraite que pour celles du chômage et de la maladie et invalidité.

3) les retraités ont un niveau de vie élevé et supérieur aux actifs. Encore une fois on prend la moyenne et pour quelques retraités vivant une retraite agréable, combien ne vivent qu'avec 1000 euros voire moins, ce qui leur permet de survivre et de payer leurs factures. Beaucoup ne sont pas propriétaires et payent un loyer sans bénéficier d'allocation logement, le cout des mutuelles est exorbitant en vieillissant etc. Un couple de retraités moyens vit plus ou moins avec des revenus entre 1500 et 2000 euros en comptant les deux pensions de retraite ce qui leur permet de vivre décemment. Pourtant il ne faut pas oublier qu'il y a aussi de plus en plus de retraités seuls suite aux aléas de la vie (divorce par exemple) qui vivent avec une modeste pension en deçà du seuil de pauvreté et pour les veufs/veuves, le plafond de la pension de réversion est limité, ce qui réduit considérablement leur niveau de vie.

Et pour finir, je suis indignée de lire les termes employés par la Cour des comptes qui mettent encore une fois en opposition, actifs et retraités, pour diviser les uns et les autres. Il suffit de lire les forums sur internet pour s'en rendre compte. Il ne faut pas oublier que les retraités ont cotisé pendant plus de 40 ans et que leur pension de retraite n'est que le fruit de leur travail. Ils n'ont pas volé ce droit à bénéficier de cette pension pour finir leur vie.

Beaucoup des jeunes actifs voudraient avoir des salaires de 3000 euros en début de carrière, alors qu'ils n'ont aucune expérience professionnelle, n'avoir aucune contrainte (travail pénible, week-end etc.) oubliant que leurs aînés ont commencé au bas de l'échelle, et n'ont obtenu un meilleur salaire qu'au fil du temps. Beaucoup de ces jeunes actifs oublient aussi qu'autrefois, il n'y avait pas toutes les aides sociales, dont eux bénéficient et que leurs aînés ont "galéré" toute leur vie, méritant bien une fin de vie décente. 

Tous ces hauts fonctionnaires qui établissent ce genre de compte-rendu et pondent des lois injustes pour les autres, partent à la retraite avant 60 ans dans des conditions très avantageuses, et malheureusement ce sont leurs conditions de retraites qui font gonfler la moyenne pour les "petits" retraités.

Désabusée de plus en plus !

-----------------------------

Tous droits réservés 30 octobre et 1er novembre 2021

Viviane B-Brosse alias Sherry-Yanne

Copyright N°00065796 (article intégra)

Réflexions matinales publiées sur Facebook les 30 octobre et 1er novembre 2021 et sur mon site Sherry-Yanne le 1er novembre 2021, sous forme d’article intégral

Temps qui passe 12

Dans LA SOCIETE
Identite homme ou femme

DÉCONSTRUCTION DU GENRE CHEZ L'ENFANT

Par Le 31 mai 2022

DÉCONSTRUCTION DU GENRE CHEZ L'ENFANT

Ma pensée du jour : Déconstruction du genre chez l'enfant encore à l'école primaire donc entre 3 ans et 11 ans.

Par ou commencer ?

J'observe depuis plusieurs semaines l'évolution (à outrance) de l'idéologie du genre (que je trouve malsaine) et je reste dubitative face aux proportions que cela prend.

A t'on conscience que ces nouveaux gourous du genre sont dangereux ?

En effet, ils déprogramment et reprogramment le cerveau de nos enfants, petits enfants etc avec leurs théories débiles et destructrices.

Je viens de lire que Claude (Claudine) un des personnages du Club des 5 serait un des premiers personnages transgenres de la littérature enfantine.

Quelle foutaise !

Combien de petites filles "garçons manqués" se sont identifiées a elle ?

Beaucoup sans doute !

Moi la première !

Ma mère me mettait un short sous ma jupe car j'ai toujours préféré jouer avec les garçons plutôt qu'avec les filles.

Son grand regret (elle m'en parle parfois), c'est mon manque d'attrait pour les poupées et autres jeux de filles. Je n'ai d'ailleurs eu qu'un seul poupon, vu le peu d'intérêt que je lui portais.

Très tôt, mes parents ont opté pour les livres et les jeux de société qui me motivaient vraiment.

Personne (et surtout pas moi) ne s'est posé de questions sur mon identité de genre.

Ouf !

Tant mieux !

Arrivée à l'adolescence, cela ne m'a pas empêchée de devenir "fille" dans ma tête et dans mon corps.

Ensuite comme la plupart, je suis devenue épouse et mère.

Par contre, les discussions de chiffons, cuisine, maison et autres ne m'ont jamais intéressée, ni à l'adolescence, ni à l'âge adulte.

Lors des réunions de famille, je m'arrangeais pour être près des hommes qui parlaient de politique, de société, voire d'autres sujets, lesquels ont toujours su captiver mon attention.

C'est ainsi !

Je me suis sentie parfois différente mais cela ne m'a jamais empêchée de vivre et de me sentir femme à part entière.

Je suis heureuse d'avoir vécu au 20ème siècle ou il ne serait jamais venu l'idée à mes parents de me conditionner à la notion de "transgenre" dés ma petite enfance.

J'ai su trouver ma place dans la société comme des millions de femmes de ma génération, sans pour autant me déconstruire pour me formater à cette nouvelle tendance dangereuse pour les générations a venir.

Franchement, dans quel monde va t'on?

Il y a forcement des ados qui ressentent l'impression qu'ils ne sont pas dans le "bon corps" mais c'est la puberté qui leur fait prendre conscience de leur identité de genre et de leur identité sexuelle (hétéro ou homo) et certainement pas avant.

Comment des enfants entre 3 et 13 ans peuvent-ils se définir comme transgenres ? Ce sont les parents qui leur mettent ce genre d'idée dans la tête car c'est leur propre perception de leur enfant qu'ils transposent sur lui.

C'est inconscient et irresponsable de leur part car en croyant être à l'écoute de leur enfant, ils font ainsi son malheur.

Pourquoi vouloir jouer les apprentis sorciers en déprogrammant des enfants innocents ?

Cela va les condamner à une vie de mal être et d'errance intellectuelle, émotionnelle, sexuelle, etc.

Je ne comprends pas et je suis opposée à cette nouvelle forme de maltraitance que représente cette néo-idéologie du genre.

Bonne journée a tous !

Tous droits réservés Viviane Brosse alias Sherry-Yanne

Texte écrit le 30 décembre 2021 sous Copyright 

 

Identite homme ou femme

 

Dans LA SOCIETE
Caricature louis philippe

CARICATURES RELIGIEUSES OU POLITIQUES

Par Le 31 mai 2022

MON RESSENTI PERSONNEL

SUR LES CARICATURES RELIGIEUSES OU POLITIQUES

Il y a quelques semaines, en France, un professeur s’est fait décapiter pour avoir voulu illustrer un cours d’éducation civique sur le sujet de la liberté d’expression, telle qu’elle est culturellement enseignée et vécue dans notre nation. Il a fait le choix de caricatures extrêmes, non pas pour choquer, mais pour apprendre à ses élèves à dissocier leur ressenti personnel et le droit de pouvoir le faire dans un état laïc où la notion de blasphème n’existe pas. Cela lui a malheureusement coûté la vie puisque ses élèves issus de l’immigration, n’ayant pas intégré ce concept démocratique de la société française, ont alerté leurs familles et dans ce processus d’absolutisme religieux islamique, un parent d’élève, un prédicateur religieux et certains élèves sont malheureusement responsables de la mort d’un homme innocent, représentant du « savoir et de l’enseignement républicain ».

En tant que citoyenne française, fière de mes racines et de ma culture, je défendrai toujours la liberté d’expression qui est un principe fondamental de notre société républicaine mais par contre à titre individuel, j’avoue ne pas être à l’aise avec les caricatures qui portent atteinte à la dignité d’un individu, quand il s’agit d’une caricature politique et encore moins avec celles qui portent atteinte aux croyances des individus, quelle que soit la religion.

J’ai soutenu Charlie Hebdo en janvier 2015 pour défendre mon idéal républicain et le fait que personne n’a le droit de tuer autrui, au nom d’une quelconque idéologie, qu’elle soit religieuse ou politique.

Par contre, je n’apprécie pas du tout certaines caricatures, qu’elles concernent Mahomet, Jéhovah (ou Yavhé), Jésus, Boudha, etc…, notamment celles où on les voit dénudés, avec des situations grotesques ou sexualisées.

Je me suis indignée toute seule, chez moi, en voyant certaines caricatures de mon bien-aimé Jésus donc je comprends la réaction des musulmans vis-à-vis de leur prophète tout aussi bien-aimé. J’emploie volontairement cette expression de « bien-aimé » car cela situe l’intensité de l’émotion ressentie en voyant ce genre de dessins que personnellement, je trouve malsains.

Par contre, jamais au grand jamais, je n’irais tuer quelqu’un pour avoir été froissée dans ma croyance chrétienne.

Volontairement, lors de l’assassinat de ce malheureux professeur, je n’ai partagé aucune silhouette ou caricature et celles que j’ai vues passer sur des pages ou des « murs » facebookiens m’ont parfois fait « bouillir » intérieurement. Par solidarité, et si cela avait été un élan national, j’aurais participé au mouvement mais je n’aurais partagé que des caricatures « soft » pour ne pas renier mes convictions.

Depuis plusieurs jours, je voulais écrire cet article car je voulais mettre les choses au clair, entre mon combat de citoyenne française pour la liberté d’expression et le droit de pouvoir le faire en toute sécurité, sans risquer sa vie pour un dessin, une parole ou un écrit, et le fait qu’en tant qu’individu à part entière, je n’adhère absolument pas au fait de ridiculiser les croyances des uns ou des autres et de les heurter au plus profond de leur cœur.

Ce n’est que mon ressenti personnel et je ne demande à personne d’avoir le même avis que moi.

Par contre, jusqu’au bout de ma vie, je me battrai contre ceux qui imposent la dictature de la pensée unique, de la croyance unique, et contre ceux qui veulent tuer la démocratie de notre société et la civilisation judéo-chrétienne du monde occidental. Ces gens-là sont dangereux et il faut impérativement les « éliminer » pour pouvoir vivre en paix, ensemble, toutes communautés et religions confondues.

------------------------------

Tous droits réservés 3 novembre 2020

V.B-Brosse alias Sherry-Yanne

Copyright N° 67596 avant diffusion publique

Publié sur mon site SHERRY-YANNE EN POÉSIES le même jour

 

Photo d'illustation représentant Louis-Philippe, premier et dernier roi des français. C'est une caricature qu'on nous montrait à l'époque, à l'école pour nous apprendre la notion de caricature d'un personnage, dans l'esprit français.

 

Caricature louis philippe

Dans LA SOCIETE
Heure ete 1

HEURE D'ÉTÉ CHAQUE ANNÉE

Par Le 15 avr 2022

HEURE D'ÉTÉ CHAQUE ANNÉE

Deux heures d'avance sur le soleil !

Il n'y a rien d'aussi contraire à l'ordre naturel des éléments, et d'aussi contreproductif.

C'est néfaste pour le rythme biologique des humains et des animaux, nuisible a la santé.

Une ineptie mise en place depuis deja 46 ans, qui ne permet aucune économie d'électricité.

Les écolos, qui nous ont habitué à tout un tas de mesures souvent "débiles" (voir communes concernees) sont bien muets sur ce sujet.

Ah mais oui ! J'oubliais, on peut "faire l'apéro plus longtemps".

En tout cas si l'heure d'été reste en permanence (2h d'avance sur le soleil), tous ses partisans vont vite déchanter lorsqu'en hiver, il fera nuit à 9h le matin et à 18h le soir. Ceux qui bossent "enfermés" (emplois de bureaux, magasins, usines etc) ne verront jamais le jour, sauf pendant leurs 2 jours de repos.

Quelle vie !

Bref je râle chaque année depuis 46 ans car je ne retrouve un équilibre normal de sommeil que pendant l'heure d'hiver.

Quand je bossais c'était l'enfer car je m'endormais vers 1h du matin (23h soleil et minuit/heure hiver) et il me manquait toujours des heures de sommeil, accumulées sur plusieurs mois.

Je sais ne pas être seule dans ce cas, ce qui me rassure.

Bon dimanche a vous tous !

----------------------

Tous droits réservés mars 2022

Viviane Brosse alias Sherry-Yanne

Publié sur mon site personnel Sherry-Yanne

Photo internet

 

Heure ete 1

 

Dans LA SOCIETE
Voile et feminisme

VOILE ET FÉMINISME

Par Le 15 avr 2022

VOILE ET FÉMINISME

Allons bon, je croyais toucher le fond de l'abject mais la, je suis sidérée.

Le président-candidat Emmanuel Macron répond a une jeune femme voilée (je résume) : "bravo, vous êtes la preuve qu'on peut être voilée et féministe".

Incroyable !

Que cette jeune femme porte le voile par choix, je ne me permettrai jamais de juger, car justement c'est son choix personnel, mais oser dire qu'elle est féministe et que le président de la république française laïque, aille dans son sens, est une aberration.

Le voile est un signe de soumission a Dieu en théorie, mais surtout aux hommes en pratique, comme le sont tous les textes religieux, toutes religions confondues (Judaïsme, Christianisme, Islam), des textes écrits par des hommes pour leur donner le pouvoir et l'autorité sur les femmes et les maintenir en état de soumission sociétale, de mineures à vie, et cela fait d'elles des individus de seconde zone alors que les femmes représentent la moitie de l'humanité.

Il ne faut tout de même pas oublier que d'autres femmes dans des pays musulmans risquent leur vie pour avoir le droit d'ôter leur voile et ne plus être considérées comme des êtres inférieurs aux hommes, ce qui n'est pas encore le cas en France, heureusement, et j'espère bien que cela n'arrivera jamais.

Cette jeune femme est certes une musulmane affirmée et ce droit lui est acquis par la liberté religieuse, une liberté que permet la république laïque, mais ce n'est en aucun cas une féministe, car les vraies féministes se sont battues et se battent encore et toujours pour l'égalité en droits et en devoirs entre les hommes et les femmes.

A ce titre aucune féministe ne peut accepter l'idee qu'en tant que femme, elle soit impure, contrairement aux hommes et qu'elle se doit donc de couvrir son corps et ses cheveux, pour ne pas être un objet de luxure et de tentation pour ces pauvres messieurs, incapables de réfréner leur libido, à l'instar de tout être humain responsable de ses actes et de ses agissements..

Que notre président sortant rentre dans son jeu, pour racoler les voix électoralistes des musulmans et plus particulièrement des islamistes, me révolte, voire me dégoute.

Je n'avais pas trop d'avis sur le sujet mais  la vision de cette scène, m'a fait réagir comme beaucoup de femmes engagées dans la lutte pour l'égalité des femmes et des hommes, tant dans le monde du travail, que dans celui de la vie sociétale tout simplement.

Bonne journée a tous !

----------------

Tous droits réservés 14 avril 2022

Viviane Brosse alias Sherry-Yanne

Publié sur mon site personnel Sherry-Yanne

Photo internet

 

Voile et feminisme

 

 

Dans LA SOCIETE
Heritage succession

PROPOSITION DE SUPPRESSION DU DROIT A L'HÉRITAGE

Par Le 06 jan 2022

PROPOSITION DE SUPPRESSION DU DROIT A L'HÉRITAGE

Certains économistes prônent la suppression du droit à l'héritage en France.

Allons bon !

Quelle étrange idée !

Économistes sans doute, mais dépourvus de bon sens à coup sûr !

Toutes les grandes fortunes délocalisent leurs entreprises hors de France, malheureusement, privant ainsi la France des revenus du travail sur le plan fiscal et des bénéfices d'un taux de chômage réduit par l'emploi sur le territoire national.

En 20 ans, la situation est devenue catastrophique, et ces méga-diplômés de la théorie émettent ce genre d'idées fumeuses.

Si ces gens là avaient un minimum de jugeotte, ils comprendraient vite que spolier leurs descendants des héritages qui rapportent énormément d'argent à l'état, via les taxes en suite des successions (actif bancaire et immobilier) est d'une absurdité incommensurable. En efflet les taxes patrimoniales et successorales sont très elevées en France sauf l'exonération de 100.000,00 euros par enfant, et le surplus permet d'enrichir les caisses de l'Etat pour les dépenses publiques nationales, départementales et communales (calcul de l'assiette des biens immobiliers).

Imaginer la suppression du droit à hériter de ses parents, ressuscite l'idéologie communiste bolchevique (ex URSS) ou chinoise, et je pense que dans l'imagerie populaire, ce ne sont pas des nations qui incitent à revivre cette époque.

Personne n'a envie d'un pouvoir totalitaire en France.

Pour échapper à ce genre de contraintes, les personnes les plus riches ou nanties vont prendre la nationalité d'un autre pays où les charges fiscales et successorales seront plus conciliantes.

Il restera la petite classe moyenne ou les ouvriers qui auront peiné toute leur vie pour acquérir un bien immobilier et sur eux l'Etat fera encore une fois peser tout le poids de ces mesures fiscalistes injustes et impopulaires.

De plus je rappelle que ce que l'on appelle communément " les frais de notaires" ne sont pas les frais pour le travail du notaire mais essentiellement les taxes dues à l'Etat.

Les émoluments du notaire ne représentent qu'une infime partie desdits frais de succession, comme d'ailleurs des autres actes notariés, que ce soit ceux relevant de la recette des impôts (déclaration de successions, donations, partages, actif mobilier (comptes bancaires, actions etc) parts de SCI) ou du service de la publicité foncière (anciennement conservation des hypothèques) où les taxes sont dues tant sur les ventes, attestations immobilieres, donations, prêts bancaires etc.

Du fait de vouloir supprimer le droit à l'héritage, la France perdra une autre source de revenus alors que ses citoyens se précarisent de plus en plus.

Pour les salariés qui ont bossé dur pendant 40 ans pour acheter un bien immobilier et laisser un héritage à leurs enfants, c'est le meilleur moyen pour les décourager et cela ne contribuera pas a enrichir les caisses de l'Etat car plus personne n'investira dans la "pierre" ou dans l'achat d'actions bancaires, ce qui renfloue aussi certaines entreprises, notamment lors de la privatisation d'entreprises nationales.

Dommage de constater qu'en France la politique du mérite (scolaire, professionnel, sociétal etc) ne soit pas reconnue à sa valeur, au profit de ceux qui ne font aucun effort mais exigent de profiter du fruit du travail des autres.

Je suis de plus en plus écoeurée par la tournure que prend notre pays.

Bonne journée a tous !

Tous droits réservés Viviane Brosse alias Sherry-Yanne  27 novembre 2021

Heritage succession

Dans LA SOCIETE
Crise sanitaire bis bis

BILAN 2021 CRISE SANITAIRE

Par Le 31 déc 2021

BILAN 2021 CRISE SANITAIRE

L’année 2021 s’achève en ce jour du 31 décembre 2021 et comme l’année dernière, je pense qu’il y a peu de personnes qui ont l’esprit festif tellement cette crise sanitaire qui pourrit la vie du monde entier et notamment en France, prend des proportions dans les limites du supportable psychologiquement parlant.

Ce fichu virus « covidien » a fait parler de lui en décembre 2019 lorsqu’un médecin chinois, lanceur d’alerte en a parlé, au prix de sa vie, puisque les autorités chinoises se sont arrangées pour étouffer l’affaire.

Par contre depuis mars 2020, le monde entier vit dans une psychose perpétuelle. Chacun se méfie de son voisin comme si l’autre était un pestiféré. Nous ne sommes plus au moyen-âge mais je pense que dans des conditions extrêmes, les mentalités redeviennent primaires et il en faudrait peu pour que certains franchissent le pas de la délation, voire plus si cette situation persiste au-delà du raisonnable.

Sur les réseaux sociaux les gens se déchaînent, écrivant des commentaires d’une violence parfois inouïe, entre partisans ou opposants aux différents vaccins contre le Covid 19. Pour certains les non vaccinés sont les responsables de la crise hospitalière et des contraintes subies par les vaccinés, pour d’autres se revendiquant anti-vax, les vaccinés sont porteurs du virus par le biais du vaccin et le transmettent aux non vaccinés. Cela divise les français en deux camps qui s’affrontent verbalement via les médias numériques et cela crée un climat sociétal voire social, tendu en France.

Ce fléau dénommé Covid 19 pourrait tout aussi bien se nommer Covid 20, Covid 21 et bientôt Covid 22, tellement l’engrenage infernal se referme sur nous par la faute de ce satané coronavirus et des mesures extrêmes prises pour pallier à la suppression de milliers de lits depuis 20 ans et du manque d’embauche de personnel médical. Ce constat est la conséquence de la gestion du service hospitalier français par des cadres diplômés dont le seul but n’est pas de veiller à la qualité de soins pour les malades mais de pourvoir au rendement financier des différentes structures et tant pis si les citoyens en paient le prix fort, celui de leur santé, voire de leur vie.

Entendre ou lire que des patients atteints de maladies potentiellement mortelles si non prises en charge à temps, sont sacrifiés sur l’autel du profit par tous ces grands pontes de la politique (et des actionnaires de certains hôpitaux) me met hors de moi.

La pandémie a bon dos.

En fait, elle révèle une tragédie sous-jacente depuis plusieurs années, c’est-à-dire la défaillance des structures médicales en France (suppression de lits, manque de personnel dans les hôpitaux aussi bien publics que privés etc).

Notre pays avait le meilleur système de santé au monde et désormais, celui-ci n’est plus qu’un parent pauvre, désargenté, déshabillé, déstructuré pour satisfaire aux exigences de Bruxelles et de l’entité européenne, fossoyeuse de la France depuis le 1er janvier 2002.

Depuis bientôt 2 ans, on ne peut plus allumer la télévision ou lire un média d’information sans entendre débattre pendant des heures sur l’ennemi nommé Covid, à tel point que de plus en plus de personnes font le choix de ne plus écouter ou lire toute publication sur ce sujet omniprésent.

Petit à petit, on a vu notre liberté se réduire à « peau de chagrin » au nom de l’intérêt sanitaire collectif, ce qui arrange bien les gouvernements puisque toutes les manifestations sont désormais interdites (ou presque).

Gestes barrière, masques sur « le museau », « passe sanitaire » et bientôt « passe vaccinal » sont devenus rituels quotidiens pour se voir attribuer l’appellation contrôlée de « bon citoyen ». Contrôlée est le juste mot puisque depuis bientôt 2 ans, le citoyen lambda se fait contrôler dès qu’il sort de chez lui (entre les « ausweis», pardon les attestations pour sortir de chez soi , les rappels à l’ordre pour oubli du port du masque, ou pour mauvaise tenue dudit masque, l’exigence de montrer patte blanche avec son « passe » dans la poche ou sur son téléphone), la vie quotidienne, pour certains est devenu un enfer « mental » quotidien.

Les enfants sont programmés à porter un masque dès l’âge de 6 ans, que ceux-ci soient en cours ou en récréation. Souvent je m’interroge sur les adultes qu’ils vont devenir, leur traumatisme, leur peur de tout etc.

Les jeunes gens n’ont plus le droit de faire la fête, de se réunir dans les bistrots, cafés, pubs ou discothèques, comme nous le faisions à leur âge et franchement, je dis souvent que je préfère avoir eu ma jeunesse fin des années 1970 et début des années 1980, quand je vois le monde dans lequel ces jeunes gens sont condamnés à vivre.

Pour aller au restaurant et au cinéma, il  faut être vacciné ou avoir un test négatif si on ne l’est pas. Ces contraintes finissent par lasser même les inconditionnels. Le fait de ne plus aller au restaurant me manque beaucoup mais y aller seule ne procure pas le même plaisir que le fait de partager cet instant avec des personnes qu’on aime ou qu’on apprécie. Dans ce contexte, je subis la frustration par la privation de mes envies gastronomiques en même temps que la privation quotidienne de nos libertés les plus simples.

Beaucoup de personnes, pour vivre à peu près normalement, notamment dans les campagnes, ont fait le choix de ne sortir de chez elles que par obligation et j’avoue en faire partie. Je limite toutes mes sorties pour ne pas avoir à subir ce masque impitoyable que je ne supporte plus. Comme beaucoup j’ai opté pour l’achat alimentaire via le « Drive » proposé par les grandes surfaces. Je commande pratiquement tout le reste par internet et je me fais livrer à domicile, ce qui réduit mes déplacements et la torture mentale du masque, du maintien d’une distance réglementaire, pour ne pas être fusillée du regard par les autres usagers prêts à mordre si on s’approche trop près d’eux.

Par contre, cet isolement a des répercussions mentales et psychologiques sur les individus puisque cela les coupe de tout lien social avec autrui, et l’absence de lien social a aussi des effets dévastateurs (augmentation des dépressions et des pensées suicidaires chez certains).

Personnellement, je suis à la retraite et je suis une solitaire, donc je ne suis pas trop impactée par cet isolement social. Je me réfugie dans mes occupations et mes loisirs qui ne demandent ni de sortir de la maison ni d’être en groupe(s) mais je plains sincèrement tous ceux qui ont besoin de ces contacts extérieurs pour se sentir bien dans leur tête et dans leur vie.

Par contre, je me demande de plus en plus si le fait de vivre longtemps dans de telles conditions vaut vraiment le coup de vivre centenaires et si cela doit se prolonger encore pendant des années, pourquoi aller plus loin ? Plus rien ne m’attend !

Tous droits réservés 31 décembre 2021

Viviane Brosse alias Sherry-Yanne

Copyright 00067596

Publié sur mon site personnel le 31 décembre 2021

 

Crise sanitaire bis bis

 

Dans LA SOCIETE
Temps du travail redimensionne

TEMPS DE TRAVAIL DES FRANÇAIS

Par Le 31 déc 2021

TEMPS DE TRAVAIL DES FRANÇAIS

RÉFLEXION MATINALE

(pour ne pas dire COUP DE GUEULE).

On fait dire ce qu'on veut aux chiffres et aux moyennes.

Prétendre que les français travaillent moins que les autres européens avec 1650 heures par an soit environ 137 heures par mois, est "bidon".

Les salariés a 35 heures par semaine font 1820 heures par an.

Ceux qui sont a 39 heures par semaine (et il y en a encore beaucoup) font 2028 heures par an.

De plus il y a plein de gens qui font souvent plus d'heures (le notariat est un secteur ou on ne compte pas ses heures) et on se retrouve avec plus de 2200 heures annuelles (ce qui était mon cas).

Le souci en France, ce sont tous ces boulots a temps partiel (emplois en grande surface, service a la personne etc) qui se comptabilisent en contrats de 100 a 130 heures mensuelles et font donc baisser la moyenne.

Ce n'est pas une raison pour dire que les français bossent moins que les autres européens.

Rallonger la durée de travail ne changera rien.

Les emplois partiels le demeureront, les emplois a temps plein ne feront que mettre un peu plus les gens sous pression avec un risque de burn-out ou de maladies dégénèrant en mises en invalidité, plusieurs années avant l'ouverture des droits a la retraite.

Et le plus important, c'est que cela ne résoudra pas le problème du chômage en France qui coute cher a la collectivité.

Si tout le monde avait du travail, et que le temps légal soit seulement de 30 heures par semaine, il y aurait plus de cotisants pour la retraite, le chômage, la sécurité sociale, la Caf et a la sortie en travaillant moins, il y aurait plus de ressources pour les différentes caisses sociales.

Bref entendre une "pétasse" à la télé, bardée de diplômes, (ou la théorie l'emporte toujours sur la pratique) dire que les français sont des fainéants par rapport aux allemands, anglais et autres européens, m'a agacée ce matin.

Tous droits réservés Viviane Brosse alias Sherry-Yanne 17 décembre 2021

Temps du travail redimensionne

Dans LA SOCIETE
Comportements et attitudes

LE "BON EXEMPLE" DE CERTAINS ÉLUS A LA TÉLÉ (IRONIE)

Par Le 31 déc 2021

LE "BON EXEMPLE" DE CERTAINS ÉLUS A LA TÉLÉ (IRONIE)

Dernièrement, j'ai eu l'occasion de voir des extraits d'une vidéo prise en coulisse où j'ai vu qu'une élue politique, avocate, consultante à la télévision et mère de famille insultait un jeune homme soutien d'un candidat à la présidence de la République, en des termes d'une violence et d'une grossièreté inouie et je n'ai pas pu m'empêcher de commenter cela sur mon compte Facebook, avec certains de mes contacts.

Tous ces élus sont censés donner le bon exemple  et lorsqu'on les prend "la main dans le pot de confiture" en l'occurrence agresser un jeune homme qui lui a toujours été courtois, ils n'hésitent pas à aller se plaindre le lendemain (via les réseaux sociaux) que ce sont eux les victimes.

J'en ai ras le bol de toute cette clique de malhonnêtes qui saccagent toutes les valeurs citoyennes et républicaines.

Cela ressemble vraiment a tous ces gens pris en train de commettre une mauvaise action et qui nient, poussant même le culot a accuser les autres de tous les délits (fascisme, racisme, discrimination, sexisme, homophobie, islamophobie etc etc).

Bref mon gars quand t'es coupable, assume tes actes, au lieu d'accuser la société et les autres de tous les maux (et vices) de la terre.

Par contre, pour lire les forums divers, j'ai réalisé que cette gangrène s'étendait à tout niveau et pourrissait petit a petit les racines de notre culture démocratique.

La Cancel Culture et la Culture Woke ont encore de beaux jours devant elles.

Le monde marche sur la tête et l'Occident devient de plus en plus irraisonnable et irraisonné.et franchement cela me fait peur, non pas pour moi mais pour ceux qui viendront et reprendront un monde complètement fou, sans repère ni valeur.

Bonne journée a vous tous !

Tous droits réservés Viviane Brosse alias Sherry-Yanne 18 décembre 2021

Comportements et attitudes

Dans LA SOCIETE
Peur sur la ville

INSÉCURITÉ EN FRANCE

Par Le 30 déc 2021

INSÉCURITÉ EN FRANCE

SCANDALEUX !

Chaque jour de nouveaux faits divers interpellent les citoyens sur l'insécurité qui règne en France par la faute de "racailles" issues des banlieux ou autres "cours des miracles".

Plus personne n'est à l'abri de subir un acte de violence vis à vis de lui-même, ses proches ou ses biens.

Il suffit de voir la recrudescence des fraudes, des actes malveillants, des vols, des cambriolages, des atteintes à la personnes (agressions multiples avec mises à mort de plus en plus souvent), agressions sexuelles et viols, harclèlement via les réseaux sociaux, dénonciaition, diffusion de données privées sur lesdits réseaux sociaux, etc.

Même les libertés de pensée et d'expression sont muselées, pour ne pas se faire insulter, maltraiter, harceler (je pense à Mila car elle est l'exemple flagrant de ce que devient notre société où une gamine de 16 ans qui insulte celui qui la harcèle sur le net, doit vivre cachée pendant que son harceleur continue de jouir de tous ses droits)

Cela se passe en France, au pays des droits de l'homme et du citoyen, en France dans un état laïc où le religieux est censé demeuré dans la sphère privée.

Plus personne n'ose rien dire par peur de tous ces fous qui font passer la religion islamique avant les valeurs de la République.

En France, on peut insulter, harceler et tuer une personne qui ose critiquer la religion, sachant que la notion de blasphème n'est pas un délit dans notre pays.

La France a peur et elle ne protège même plus ses citoyens car elle est impuissante à le faire, tellement les lois "pondues" par les gouvernements successifs ont lié les mains de ceux qui pourraient le faire (justice, police, etc).

La culture woke et la cancel culture sont venues porter l'estocade à un pays déjà moribond et si personne ne réagit, notre nation rendra son âme républicaire avant la fin du 21ème siècle.

Quelle honte !

Je n'aurais cru écrire cela mais finalement, ne faudrait-il pas un jour, envisager une vraie révolution pour récupérer notre nation perdue par tous ces gouvernements successifs qui ont lâchement tout laissé faire depuis 40 ans (électoralisme oblige), au lieu de sanctionner au fur et a mesure tout acte délictueux, tout refus de respecter les lois de la République, tout refus d'intégration et de respect envers le pays d'accueil, etc etc.

Dégoutée !

Découragée !

Honte de ce pays devenu laxiste !

Triste de constater que les citoyens ne comptent plus face a toutes ces associations communautaristes.

Ras le bol !

Tous droits réservés Viviane Brosse aias Sherry-Yanne 16 novembre 2021

Peur sur la ville

Dans LA SOCIETE
Orthographe 3

MYSTÈRES DE L'ORTHOGRAPHE

Par Le 10 août 2021

MYSTÈRES DE L'ORTHOGRAPHE

L'orthographe et ses mystères !

Phénomène incontournable sur les réseaux sociaux !

Ce jour, dans un groupe facebookien, je lis que nous sommes revenus au temps des rois et des cerfs qui sont saignés.

Oh oh !

S'agirait-il d'une chasse a courre ?

Que nenni !

L'auteur de ces mots voulait parler du servage, en l'occurrence des serfs saignés par leurs seigneurs et maitres.

Cet exemple apporte la preuve que l'orthographe n'est pas une option facultative car un simple mot mal écrit change complètement le sens d'une phrase.

Dans le premier cas le cerf est un animal (qui est réellement saigné d'ailleurs) et dans l'autre un être humain en servage (réduit en esclavage et saigné symboliquement).

D'ailleurs en parlant de seigneur, j'ai lu une autre fois le mot saigneur, ce qui prête aussi à confusion,.

Des mots mal orthographiés induisent en erreur et dans le cas de mon exemple, personne ne sait si on parle du saigneur des cerfs ou du seigneur des serfs.

Parfois je ne peux m'empêcher de sourire en lisant certains commentaires.

Parfois j'ai aussi envie de pleurer quand je vois l'illettrisme et la non alphabétisation devenir normalité dans un pays qui autrefois était une référence dans de nombreux domaines dont la culture et l'enseignement.

Une chose est certaine. Beaucoup de fautes pourraient être évitées avec des astuces. Par exemple beaucoup de gens écrivent "avoir tord" au lieu de "avoir tort". Il suffit de se dire que le "tort tue" pour se rappeler que tort s'écrit avec un T et non pas un D. Il y a plein d'exemples comme cela et quand je vois des journalistes faire autant de fautes alors qu'en principe, ils ont un cursus littéraire, cela fait peur.

Triste constat tout de même !

Bonne nuit à vous tous !

Tous droits réservés 11 juillet 2019

V.B-Brosse alias Sherry-Yanne 

Copyright N°00060780 et 00067596

Image d'illustration trouvée sur internet sans mention apparente de droits

 

Orthographe 1

Dans LA SOCIETE
Vieillesse

LA VIEILLESSE

Par Le 10 août 2021

LA VIEILLESSE

« La vieillesse est un naufrage, les vieux sont des épaves ! » Chateaubriand

« La vieillesse est un naufrage. Pour que rien ne nous fût épargné, la vieillesse du maréchal Pétain allait s'identifier avec le naufrage de la France. » Charles De Gaulle

« La vieillesse est un naufrage » ! combien de fois ai-je entendu cette citation par mon vieux père, désespéré de voir diminuer ses facultés physiques voire mentales ? beaucoup trop souvent, sans aucun doute.

Je ne peux que valider cette maxime pleine de bon sens.

Le temps est venu pour nos parents et les parents de nos conjoints d’être sur le dernier tour de piste, celui qui conduit aux frontières de cet inconnu qui nous attend tous un jour.

Mon constat est plutôt mitigé car effectivement notre monde moderne comptabilise un nombre recrudescent de centenaires, ce qui est en principe le signe d’une bonne santé sociétale.

Paradoxalement, beaucoup de ces personnes deviennent totalement dépendantes, perdant la notion de la réalité (pour faire simple, « perdant la tête ») ainsi que celle de contrôler leurs besoins naturels.

Réaliser que « pépés ou mémés » portent des couche-culottes comme des bébés me fait prendre conscience que je n’ai pas envie de vivre aussi longtemps, si les conséquences d’une vie prolongée sont la perte de dignité du corps, de l’esprit et de la conscience.

Il est très dur d’admettre que des tierces personnes viennent lever, laver (notamment les parties intimes), habiller, faire manger ou coucher des êtres humains tellement diminués et fragilisés par le poids des ans qu’on finit par oublier les individus qu’ils étaient avant, leur force physique et mentale, leur autorité naturelle, leurs compétences, l’invincibilité qu’ils représentaient pour leurs enfants abritant leurs peurs dans le giron protecteur familial.

La politique actuelle consiste dans le maintien à domicile dans la mesure du possible. Cela permet aux « anciens » de garder leurs repères dans un environnement familier et cela coûte moins cher aux familles et à la sécurité sociale que les hébergements dans des maisons de retraite très onéreuses pour tout le monde et souvent destructrices pour l’équilibre psychique de nos ainés qui se sentent mis au rencart, abandonnés, et qui se laissent mourir beaucoup plus vite pour certains, surtout ceux qui ont toute leur tête et qui comprennent qu’ils sont un poids pour leurs familles.

Malheureusement ces placements deviennent parfois d’une urgence absolue pour les personnes vivant seules et dont les dégradations tant physiques que mentales ne permettent plus l’autonomie à domicile, les proches ayant eux-mêmes leur propre vie, une activité professionnelle, un éloignement géographique et surtout pas les capacités pour s’occuper de personnes complètement dépendantes.

Face au vieillissement de la population, le métier des « aidants à domicile » notamment les « auxiliaires de vie » est en recrudescence, pour ne pas dire un métier d’avenir où le chômage sévit moins que dans les autres catégories professionnelles.

Personnellement je reste admirative face au dévouement de certaines de ces professionnelles du maintien à domicile qui apportent encore un sourire, un réconfort, un « rayon de soleil » aux personnes qu’elles ont en charge. Ce sont parfois les seuls contacts humains que certaines personnes âgées ont quelques heures par semaine, et qui les rattachent encore au monde des vivants.

Bonne journée à tout le monde !

TOUS DROITS RESERVES V.B-BROSSE alias SHERRY-YANNE 20 juillet 2016

Enregistré sous copyright N°00054250 avant diffusion sur internet

PHOTO INTERNET

Vieillesse

Dans LA SOCIETE
Mixite

DANGER POUR LA MIXITE

Par Le 03 jan 2020

DANGER POUR LA MIXITE

Ce matin, est un banal jour d’été ! Nous sommes en 2016, nous sommes au 21ème siècle ! 

Nous sommes en Occident, dans un pays « éclairé » et laïc !

Pourtant j’en doute de plus en plus en décryptant l’actualité quotidienne. Faits divers et autres incidents consécutifs à des mœurs d’un autre temps m’interpellent chaque jour et font mal à mon idéal républicain et laïc.

Ce jour en est une nouvelle preuve. Après les derniers incidents concernant les « burkinis » sur les plages, et les demandes de plages privées ou d’horaires de piscine réservés aux femmes, une nouvelle affaire du même acabit scandalise la nation.

Une auto-école caladoise (Gentilé pour Villefranche Sur Saône dans le Rhône) propose des salles de code séparées pour les hommes et les femmes.

Comment vous décrire ma réaction ?

Je suis restée interloquée, partagée entre l’incrédulité et la colère.

Mon cerveau s’est retrouvé en état d’asphyxie mentale, percuté par toutes ces informations récentes, révélatrices de la fracture sociétale française.

Les plages, les auto-écoles ! Et ensuite ce sera au tour de quoi ?

Sommes-nous encore en France, le pays des lumières ?

Ou bien entrons nous dans une nouvelle ère d'obscurantisme liée à la religion ?

Où est le respect pour les valeurs républicaines de notre nation ?

C'est l'escalade dans des exigences très mal vues, très mal vécues dans notre société occidentale aux origines culturelles judéo-chrétiennes.

Le racisme grandit, s'installe et si personne ne prend garde, c'est le marchepied pour la guerre civile.

Les beaux discours de tolérance ne servent à rien si les deux parties incriminées ne font aucun effort.

Tous ces incidents relayés par les médias (télévision et internet) créent un communautarisme irréversible entre français d’origine occidentale judéo-chrétienne et français d’origine orientale musulmane, et les partis nationalistes se frottent les mains car ces « provocations » médiatisées mettent du « beurre dans leurs épinards politisés ».

J’ai bien employé le terme « provocation » car à ce stade, ce n’est plus de la « foi » mais bien une provocation envers les autres français pour les narguer et les pousser à bout.

« L’amour et la foi sont deux sentiments intérieurs qui se vivent dans la discrétion et l’intimité et ne s’affichent pas sur toutes les vitrines du monde »

Je reste en accord avec ma conscience en écrivant ma perception de ces phénomènes récents qui gangrènent le pays symbolique des droits de l’homme (et de la femme), du citoyen, de la liberté, de l’égalité et de la fraternité.

Séparer des hommes et des femmes dans la vie publique comme dans la vie privée, de même que dissimuler le corps de ces dernières sous des prisons de tissus, n’est aucunement représentatif des valeurs énoncées ci-dessus, bien au contraire.

Pour les personnes ayant été nourries au lait des valeurs républicaines, cela s’appelle de la discrimination, du sexisme, de l’intolérance, que je résumerai brièvement en le nommant « obscurantisme religieux ».

Il n’est pas besoin d’être devin ou prophétesse pour se rendre compte que ce qui s'est passé en Corse risque de se passer dans d'autres villes françaises ou européennes et franchement cela me fait très peur pour l’avenir, le nôtre, celui de nos enfants et de notre « vivre ensemble ».

Il est impératif de réagir avant ! il est vital de fixer des barrières aux exigences à caractère religieux qui vont crescendo et de mieux surveiller tous ces théoriciens salafistes qui détruisent notre société et ses valeurs humaines, tout en rabaissant les femmes au rang inférieur.

La prochaine étape serait-elle d’exiger que les femmes soient reconnues en état de « minorité » à vie, dépendant de la tutelle de leurs maris, pères, frères ou fils?

J’espère bien être morte avant de voir cette abomination dans ma patrie.

ATTENTION DANGER ! SI LA LAÏCITÉ EST EN DANGER, LA DÉMOCRATIE LE SERA A SON TOUR !

 

TOUS DROITS RESERVES VBB 19 août 2016

Enregistré sous copyright N°00054250 avant diffusion sur internet

 

PHOTO INTERNET

 

Mixite

 

Dans LA SOCIETE
Indigene parti

POLEMIQUES DANGEREUSES POUR LA NATION

Par Le 03 jan 2020

POLEMIQUES DANGEREUSES POUR LA NATION

Un camp d'été «décolonial» non-mixte crée la polémique à Reims

Extrait « Pour certains, c’est du racisme anti-blanc. Un séminaire de formation à l’antiracisme réservé uniquement aux victimes du « racisme d’Etat » suscite la polémique sur les réseaux sociaux. Ce rassemblement, qui exclue ainsi les personnes blanches de peau, se déroulera du 25 au 28 août au Centre international de séjour de Reims ».

Entre la polémique sur le « burkini » qui devient obsessionnelle chez les POUR comme chez les CONTRE et le "parti indigène" que tout le monde connaît pour son racisme "anti-blancs", nous ne sommes pas sortis de l’auberge !

La méfiance et la haine qui s'installent entre citoyens est un signe indicateur d'une dérive dangereuse pour l'avenir.

Tout le monde "se tire dans les pattes" en pensant que seule sa manière de voir les choses est juste.

Et pendant ce temps …

Tranquillement les djihadistes comme les militants des extrêmes se frottent les mains car ils nourrissent leurs théories fallacieuses et dangereuses avec la pourriture de nos excréments médiatiques.

Il serait peut-être temps de remettre de l'ordre dans les priorités car pour moi je trouve dangereux que des camps d'exclusion de personnes "sous prétexte de leur couleur" soient autorisés chez nous (et je tiendrai le même discours si ce camp était « anti-noir » ou « anti-beur »).

Je trouve dangereux de céder au principe de non mixité (auto-écoles pour femmes et pour hommes, notamment) MAIS je trouve tout autant dangereux de verbaliser une femme qui porte un hidjab classique ou un homme qui porte une kippa dans la rue.

Comme toujours mes propos sont sans ambiguïté. Je suis en accord avec ma conscience, en tant que citoyenne prônant des valeurs républicaines et non racistes, ni raciales.

La loi prévoit que tout individu prônant la haine et l'exclusion de l'autre du fait de ses origines, de sa couleur, de sa religion, doit être condamné pour ses propos ou ses actes haineux.

C’est un principe fondamental de notre pays qui défend les droits de l'homme et du citoyen.

Le PARTI INDIGENE est un parti dangereux dont j'ai eu connaissance il y a une dizaine d'années environ et je n'oublierai jamais les propos tenus par son égérie d’alors, Houria B...........sur les SOUS-CHIENS (en deux mots volontairement pour bien marquer son mépris des français de souche qu'elle considèrait comme ne valant pas mieux que des "chiens", tout en pensant à des "porcs" sans doute dans son cerveau de raciste) qu'on devait chasser de la France.

Etant moi-même "souchienne", j'avais été profondément choquée qu'aucune directive gouvernementale ne condamne cette personne pour des propos racistes, anti-blancs, antisémites et anti-citoyens et que ce parti haineux ne soit pas dissout.

Apparemment il est toujours tenace puisque régulièrement reviennent des petits scandales concernant ce parti et ces théories discriminantes pour tous ceux qui ne sont ni noirs, ni beurs. En juin 2016, une de leurs membres a fait l'objet d'une information judiciaire pour apologie du terrorisme.

Cela commence à peser lourd surtout en cette période où l’actualité a créé des tensions extrêmes entre communautés.

Il ne faudrait pas grand-chose pour que l’incendie embrase toute la France dans une nouvelle Saint Barthélémy sanglante.

Nous sommes tous des citoyens français, nous nous devons de respecter les valeurs républicaines, la laïcité garante de la liberté de culte des uns et des autres. Pour vivre ensemble, il faut savoir s’accepter mais surtout ne pas vouloir imposer ses idées aux autres car c’est le meilleur moyen pour allumer la mèche de la guerre civile.

Si les gens devenaient ENFIN raisonnables, tout ne serait pas perdu dans notre patrie commune.

TOUS DROITS RESERVES VBB 24 août 2016

Enregistré sous copyright N°00054250 avant diffusion sur internet

PHOTO INTERNET 

 

Indigene parti

Dans LA SOCIETE
Intolerance

INTOLERANCE

Par Le 03 jan 2020

INTOLERANCE

Depuis plusieurs jours, je médite sur un mot, « INTOLERANCE », un petit mot banal utilisé à toutes les sauces politico-religieuses, que ce soit sur internet ou sur nos écrans télévisuels.

Aborder ce thème demande de la diplomatie et je ne sais pas si j’en aurai suffisamment, tellement je suis écœurée pour ne pas dire indignée, de constater que ceux qui ont constamment ce mot à la bouche pour dénoncer ceux qui ne pensent pas comme eux, sont malheureusement encore plus intolérants que ceux qu’ils accusent de ce fléau sociétal.

Même la famille n’est pas exempte de ce travers, notamment quand celle-ci est composée de membres issus de l’immigration ou d’une autre religion.

Ce qui me ferait sourire si ce n’était pas aussi dramatique, car révélateur d’un phénomène récurrent, ce sont ces gens qui ne savent pas prononcer ou écrire deux mots correctement, dont l’instruction et la culture sont plus que douteuses, et qui se permettent de traiter les autres d’ignorants, d’ignares, d’incultes (et j’en passe !).

Un évènement récent m’a fait cogiter à cet article depuis quelques jours car il a été le déclencheur du sujet de ce billet, par l’intolérance de protagonistes agressifs et surtout sans réelle notion de culture politique ou sociétale. « L’ignorance est la science des ânes » et malheureusement elle parade orgueilleusement insensible au ridicule qui l’entoure car « en France, le ridicule ne tue plus ! ».

"Dans un pays que je ne nommerai pas, un dictateur pose ses jalons pour asseoir son régime aux principes totalitaires, au nom d’une prétendue démocratie. L’inquiétude s’étend aux pays européens dont certains commencent à anticiper une problématique plus grave. Les citoyens de ce pays, intellectuels, artistes et autres défenseurs de la démocratie et de la liberté d’être, de penser, de s’exprimer et de prier sont les principales victimes comme dans tous les pays où la dictature s’installe. L’Europe a connu cela dans le passé !

Par contre beaucoup de ses ressortissants, qui ont quitté leur pays d’origine pour émigrer vers des pays économiquement plus attractifs en termes d’emplois ou d’aides sociales, permettent de placer des despotes sur le trône par le biais de leurs votes, puisqu’ils ont la double nationalité. Ils ne réfléchissent pas aux conséquences pour leurs compatriotes résidant « au pays » car eux ne sont pas vraiment concernés, puisqu’ils sont finalement devenus des touristes épisodiques au même titre que tous les autres touristes du monde.

Il y a quelques années, lors d’élections dans un pays du Maghreb, certains citoyens interrogés par des journalistes, maudissaient leurs compatriotes français qui par leur mauvais choix de vote avaient contribué à mettre en place un gouvernement rigide, où la liberté était promise à l’enchaînement à des diktats religieux. Certains disaient que ces gens venant une fois par an dans leur pays d’origine pour leurs vacances, feraient mieux de s’abstenir de voter plutôt que de condamner ceux qui restent au pays à vivre dans la terreur de la religiosité à outrance".

Pour avoir partagé un point de vue sincère, sans équivoque, sans intention raciale ni religieuse, juste une analyse géopolitique d’un pays en danger politiquement parlant, ce que des spécialistes dont le métier consiste en l’analyse et le décryptage politiques de toutes les nations du monde entérinent, je me suis retrouvée agressée verbalement et cela m’est restée en travers de la gorge car personnellement, je n’aurais jamais eu ce genre d’attitude discourtoise vis-à-vis de n’importe qui. J’ai trop de respect pour l’opinion d’autrui, et cela même si je ne partage pas des idées qui sont contraires au miennes.

Ceci expliquant cela, j’en reviens au sujet de mon billet du jour qui est l’intolérance !

J’ose dénoncer la religion comme sujet de discorde et d’intolérance à grand échelle.

Depuis environ une dizaine d’années, je lis plus ou moins les forums de lecteurs en dessous des publications diffusées sur le net via des médias divers.

Je lis énormément d’attaques envers les chrétiens de confession catholique, même si l’objet de la publication partagée est plus d’ordre social ou sociétal que religieux.

Dans pratiquement tous les cas de figure, ce sont les mêmes individus qui critiquent avec des mots que je ne reproduirai pas tellement ils sont grossiers et insultants. Par contre ces mêmes individus ne tolèrent absolument pas qu’on touche à leur religion et accuse pratiquement les autres de « blasphème », un délit qui n’existe pas encore dans notre constitution. Je mets un bémol car dernièrement, une peine de prison de 6 mois avec sursis pour quelques lardons dans une boîte aux lettres (contre 3 à 4 mois pour des vols avec violence, trafic de drogue, violence à la personne etc etc ) m’a fait douter du bon sens de nos institutions judiciaires.

En toute objectivité, je dois tacler aussi ces individus se revendiquant de mouvements nationalistes à outrance, extrémistes au même titre que les extrémistes religieux et par conséquent aussi dangereux dans leur conception de la société où le blanc domine sur la couleur. Leurs propos xénophobes frisent une haine inacceptable.

Rejeter d’autres êtres humains du fait de leur couleur ou de leurs origines me heurte chaque fois.

Mettre tous les immigrés dans le même sac de la criminalité ou du refus du vivre ensemble, fait preuve de la même intolérance que ceux refusant les traditions judéo-chrétiennes de leur pays d’accueil, en invoquant leurs interdits alimentaires, vestimentaires ou culturels.

Bref, vous aurez compris que je sature de cette intolérance qui se vautre dans la boue malsaine de notre société.

Ma conclusion sera sans concession !

Mon constat est sans équivoque ! ce sont toujours les personnes qui sont réellement tolérantes qui cèdent pour avoir la paix et pour ne pas se fâcher avec ceux et celles faisant partie de leur entourage, de leur famille, de leurs amis voire même de parfaits inconnus, notamment sur les réseaux sociaux. Cette sage attitude n’est même pas concevable pour les intolérants qui veulent toujours avoir le dernier mot.

Cela n’est pas normal en fin de compte car cela fausse tout débat objectif, toute discussion constructive et la moralité en est forcément décevante puisque celui qui agit mal du fait de son intolérance notoire, remporte la manche face au désistement plein de bon sens d’un adversaire non virulent pour qui le mot TOLERANCE transpire de tout un idéal qui s’égare au fil du temps et des générations qui passent.

 

TOUS DROITS RESERVES VBB 7 août 2016

Enregistré sous copyright N°00054250 avant diffusion sur internet

PHOTO INTERNET

 

Intolerance

 

Dans LA SOCIETE
Justice en noir et blanc

SANCTION DISPROPORTIONNEE

Par Le 03 jan 2020

SANCTION DISPROPORTIONNEE

FAIT DIVERS

faisant l’objet de plusieurs articles lus dans plusieurs journaux d’information

« En réaction à l'attentat de Saint-Etienne-du-Rouvray, un charcutier-traiteur a déposé des lardons devant une mosquée en Lorraine. Il a été condamné à six mois de prison avec sursis. »

Plusieurs médias ont partagé ce fait divers entraînant pour chaque journal, un forum allant de 2000 à 5000 commentaires, ce qui est énorme.

Personnellement, comme la majorité des internautes, j'estime que l'action condamnable méritait réaction et sanction mais pas 6 mois de prison avec sursis pour un délit nettement moins répréhensible qu'un trafic de drogue, vol à l'arraché, violence à la personne, cambriolage qui ne sont souvent sanctionnés que de 3 à 4 mois de prison avec sursis.

La tension est extrême en France suite aux attentats et les juges ont sans doute voulu calmer le jeu et endiguer la haine entre les communautés.

Malheureusement je pense qu'ils ont raté leur objectif car les gens sont scandalisés de la lourdeur de la peine pour un délit mineur, ce qui risque d'accentuer encore plus la méfiance entre les différentes communautés.

Ce n'est que mon point de vue, un simple ressenti désabusé de cette société qui part en quenouille un peu plus chaque jour, où les valeurs sont disproportionnées au même titre que la sanction établie à l’encontre de ce charcutier dont le casier judiciaire était vierge jusqu’à cet incident maladroit.

Il s’est fait rentrer « dans le lard » par la justice, ce qui est justifié pour un charcutier accusé d’avoir fait sa « tête de cochon ». Cela ne veut pas dire que pour autant, il ne fasse pas partie des « gens bons » ! Inutile de mettre les pieds dans la « choucroute » en rajoutant de l’huile sur le feu (du barbecue) !

Il y a plusieurs mois de cela, j’ai lu que le nombre d’actes contre les chrétiens et les juifs s’élevaient à 800 environ annuellement contre 400 contre les musulmans et pourtant on ne parle que des actes contre les musulmans, sauf si un prêtre se fait égorger au nom de l’idéologie terroriste islamique. Il n’y a jamais de sanctions contre leurs auteurs.

Tout est justifié par leurs origines, leurs carences affectives ou éducatives, leur mal-être social, leur désordre psychique, etc etc

Les gens en ont marre et ce ras le bol se ressent chaque jour dans des actions stupides et irrespectueuses envers les croyances d’autrui ou dans les propos haineux qui se libèrent sur les réseaux sociaux.

J’englobe bien évidemment autant les propos insultants des internautes se revendiquant de l’Islam (et qui insultent régulièrement les catholiques chrétiens par rapport aux cas de pédophilie d’une minorité de prêtres ou les juifs par rapport à la situation en Palestine) que ceux des militants d’extrême droite qui vivent dans le souvenir du passé, de la France, fille aînée de l’Eglise et qui rêvent au retour d’un pouvoir totalitaire qu’il soit monarchiste ou prétendu républicain.

Réveillez-vous tous !

La France est laïque et républicaine ce qui ouvre le droit à la liberté de culte (ou non).

Si la France ne l’était pas, la religion d’Etat serait le catholicisme et tous les autres cultes ne seraient officiellement pas reconnus.

Profitons donc de cette chance que ce pays, notre pays nous donne et respectons-nous les uns et les autres.

Je reste persuadée que ce fait divers est représentatif d’une société qui va dégénérer si la haine et la barbarie de certains fous terroristes, égorgeurs, assassins de masse, tuant au nom de l’Islam, continuent à progresser dans notre civilisation occidentale de culture judéo-chrétienne. Il est impératif que la communauté musulmane réagisse avec fermeté pour dénoncer de tels actes inhumains inqualifiables.

L’assassinat d’un ministre du culte chrétien a sans doute été le déclencheur d’un signal d’alerte national et la mobilisation des uns et des autres pour accueillir les autres communautés au sein de leurs édifices religieux est symbolique de ce désir de paix et de fraternité entre des hommes et des femmes de bonne volonté.

J’espère que l’état laïc ira dans ce sens lui aussi en restant « équilibré » dans ses actions en justice et dans ses jugements, en ne jouant pas sur l’effet pervers de la peur et du chaos qui règnent en France pour sanctionner de manière irrationnelle, certaines personnes coupables de délits mineurs, (6 mois de prison avec sursis pour quelques lardons) en comparaison des potentiels terroristes, (qui massacrent les porcs que nous sommes pour eux) fichés S et qui ne portent qu’un bracelet électronique, quand ils ne jouissent pas de l’intégrité totale de leurs faits et gestes sans autre surveillance judiciaire.

Le vers islamiste (idéologie terroriste islamiste) est dans le fruit républicain.

Refuser de l’admettre et fermer les yeux revient à pratiquer la politique de l’autruche qui conduit souvent à mettre la dictature qu’elle soit politique ou religieuse sur le trône de la liberté et de la fraternité.

Ne rajoutons pas la haine à la haine, la vengeance au meurtre, la mesquinerie aux insultes !

Seules la solidarité et l’union sincère entre les citoyens de toutes obédiences pourront (peut-être) éradiquer le monstre qui sommeille au sein de notre République laïque car les émules diaboliques de DAESH sont déjà chez nous, ils sont souvent nés ici, ils sont français et ils sont parmi ceux que l’on croit être nos proches, nos amis, nos cousins, nos enfants et franchement cela fait peur, très peur pour ce qui nous attend encore dans les jours, les mois ou les années à venir.

 

Tous droits réservés VBB 31 juillet 2016

Enregistré sous copyright N°00054250 avant diffusion sur internet

Photo internet

 

Justice en noir et blanc

Dans LA SOCIETE
Feu sous la cendre 1

SE FAIRE DES CENDRES

Par Le 03 jan 2020

SE FAIRE DES CENDRES !

Sans jeu de mots, c’est ce qui m’est venu à l’esprit ce matin, face à l’actualité quotidienne de plus en plus tragique.

En étant un tant soit peu excessive, je dirais que la bêtise à petite échelle devient la barbarie à grande échelle.

De prime abord, la bêtise paraît anodine, insipide, insignifiante alors, sans méfiance, on la laisse couver sous la braise d’un feu allumé à la bougie de la connaissance, de la liberté de pensée, de tolérance, de croyance ou non croyance et d’expression.

Comme chacun pense à tort qu’on n’a rien à craindre, on est moins vigilant et on détourne les yeux du foyer, en se disant qu’au moindre crépitement, on pourra étouffer la flamme rebelle.

Malheureusement le petit brasero se transforme vite en brasier ardent, puis en incendie difficile à circonscrire.

Le feu de la haine et de la barbarie prend de la consistance, et ses flammes vindicatives brûlent tout sur leur passage, réduisant en cendres, des civilisations de culture, d’érudition, de coutumes, de traditions.

Il ne reste ensuite qu’un paysage désolant, gris, aride, un désert fait de ce sable caillouteux que représentent l’ignorance, l’archaïsme, l’horreur de la guerre et de la mort de victimes innocentes carbonisées dans la sauvagerie de l’enfer.

Notre civilisation occidentale est bâtie sur les valeurs humaines des Droits de l’homme (et de la femme, bien entendu).

Paradoxalement cela nous enferme dans un piège, celui nous empêchant d’être méfiants car on ne peut pas imaginer que le fleuron de la démocratie salutaire pour la dignité humaine et le vivre ensemble ne soit pas ressenti par tout le monde.

La bêtise et l’ignorance sont les armes dangereuses de tous les extrêmes, de tous les fanatiques, que ce soit au nom d’un idéal religieux ou d’un idéal politique.

Le lait tété au sein de Marianne, la mère patrie, nourricière et altruiste pour ses enfants légitimes ou adoptifs, nous a abreuvé d’un idéal républicain et laïc qui se tarit de plus en plus de nos jours.

Malheureusement mon constat matinal est sans concession

Ce sont souvent les plus incultes qui traitent les autres d’ignares ou d'ignorants, ceux qui sont les plus xénophobes qui accusent les autres de racisme, ceux qui appellent à la tolérance qui sont les plus intolérants, ceux qui ont le mot respect scotché à la bouche, qui ignorent le sens de ce mot, méprisant par leur comportement, les règles du savoir-vivre enseigné par nos aïeux et nos parents. Le savoir être est un des piliers de notre civilisation et de notre culture au même titre que nos valeurs civiques et laïques.

Un dicton me revient à l’esprit qui dit que « l’ignorance est la science des ânes ».

Il est bien dommage de constater que ceux qui se moquent ouvertement des autres en les accusant pour ne pas dire en les jugeant d’être des « moutons », ne se rendent même pas compte qu’ils ne sont eux-mêmes que des « ânes ».

Au royaume des aveugles, le borgne est roi !

Dans le pays des lumières, il est triste de réaliser que l’effroyable épidémie de la bêtise et de l’obscurantisme, éteint les lueurs de l’espérance, de la connaissance, de la liberté, sous les yeux indifférents d’une population soudainement atteinte de cécité contagieuse.

 

Tous droits réservés VBB 29 juillet 2016

Enregistré sous copyright N°00054250 avant diffusion sur internet

PHOTO INTERNET

 

Feu sous la cendre 1

Dans LA SOCIETE
Livre deuil

CONSTAT ALARMISTE

Par Le 03 jan 2020

CONSTAT ALARMISTE

Hier un prêtre a été assassiné dans son église par deux terroristes islamistes, surtout fanatiques, revendiquant leur appartenance au monstre sanglant dont l’acronyme est DAESH.

Mon constat ce matin est plutôt alarmiste pour ne pas dire alarmant !

La guerre civile s’implante doucement, tranquillement dans notre monde occidental, dans notre patrie symbole de la liberté, de l’égalité et de la fraternité.

S’en prendre au symbole de la Croix à travers l’assassinat d’un ministre du culte chrétien, qu’il soit prêtre catholique, pasteur protestant ou pope orthodoxe) est la première marche dans l’escalade d’une guerre de religion sanguinaire.

Je ne minimise pas l’horreur des précédents attentats, de leurs victimes suppliciées et leurs familles endeuillées mais s’attaquer au symbole d’une institution religieuse est le signe de l’escalade dans la volonté d’exterminer des êtres humains non musulmans, des « kouffars » (mécréants) comme je l’ai entendu si souvent dans la bouche de certains jeunes de confession musulmane.

Malheureusement, cette guerre de religion va dériver en conflits ethniques, d’un côté « les francs » ou les « croisés » et de l’autre « les maures » « les sarrazins » ou les « mahométans » à l’instar des croisades médiévales.

Il ne faut pas tomber dans ce piège car c’est exactement ce que souhaite le monstrueux DAESH.

Hier j’ai lu un tweet déconcertant, copié et reproduit sur Facebook par des internautes scandalisés (en espérant que les utilisateurs de tweeter ont dénoncé l’auteur dudit tweet aux services gouvernementaux pour incitation à la haine raciale et religieuse) que je vais reproduire ci-dessous dans son intégralité, y compris les fautes d’orthographe.

« Bon, un pédophile en moins, on va pas se plaindr, qd on sait qu’il ya d enfants en palestine qui se font tuer chak jrs… »

Ma première réaction face à une telle bêtise a été d’écrire ces quelques notes que je partage avec vous.

« Ce n'est pas en tweetant ce genre de posts, juste bons à mettre de l'huile sur le feu de la haine grandissante voire de la vengeance couvant, que cela va arranger la situation brûlante en France et dans le monde occidental ! Ces gens-là (ceux qui postent ce genre de publications) ne se sentent jamais coupables, ils ne condamnent pas fermement des atrocités commises au nom de leur religion et ils se posent encore en victime. Le conflit palestinien n'a rien à faire dans la barbarie islamiste et toujours ramener à ce conflit dès qu'on critique l'islam (au même titre qu'en France, on critique aussi le christianisme et le judaïsme) devient une absurdité voire un crime à force de fermer les yeux sur l'intolérable. Bref ma colère n'est pas près de se calmer ! Grrrrr »

Hélas en faisant le tour des commentaires sur les forums sociaux ou sous les articles de médias publiés sur le net, c’est exactement le synopsis d’une guerre fratricide qui se dessine.

Entre les appels à la vengeance des extrémistes et le refus d’une partie des musulmans d’admettre que ces monstres tuent au nom de leur religion, on s’enfonce directement dans l’obscurantisme que notre civilisation moderne pensait loin derrière elle.

Sur les réseaux sociaux, combien de commentaires prônant la haine des juifs et d’Israël, considéré comme le grand ennemi à abattre au même titre que les USA que certains nomment le « grand Satan », en leur reprochant de s’être vendus à Israël ! Maintenant c’est le tour des « croisés » c’est-à-dire des chrétiens qui redeviennent les ennemis héréditaires des « mahométans ». Lire ce que je lis parfois sur internet, concernant les différentes églises chrétiennes et l’ignominie de certains propos injurieux me révoltent de plus en plus.

Ce matin je suis triste de constater que ceux qui se présentent encore une fois comme les victimes collatérales de DAESH (ce que je ne conteste pas non plus) n’ont rien fait pour endiguer le flot de la haine et de l’intolérance envers nous occidentaux. La cohabitation entre les peuples n’est pas près d’exister sereinement. Seules quelques personnalités emblématiques et charismatiques se sont insurgées en mettant en garde leurs coreligionnaires contre les dangers d’une fracture sociétale irréversible entre citoyens d’une même nation laïque et républicaine. Ces gens-là ont levé l’épée de la justice et le bouclier de la paix pour faire entendre leur voix auprès de leur communauté mais personne ne les a entendus, ni ne les entend encore, ce que je déplore chaque jour un peu plus.

Dernièrement, j’ai constaté que pour une coupe d’Europe de foot, des membres d’une même famille, issus de l’immigration et/ou de religions différentes, en sont venus à s’invectiver, attaquant directement la France, ce pays qui leur a permis de faire vivre leur famille, contrairement à leur pays d’origine qui ne le leur permettait pas. (Lire mon article FOOTBALL ET IMAGE SOCIETALE sur mon blog).

Ce jour-là j’ai pensé avec beaucoup de tristesse qu’en cas de conflit armé, guerrier ou religieux, il faudrait se méfier de sa propre famille et de ses proches en général. L’avenir n’augure rien de bon malheureusement et l’actualité corrobore ce pessimisme ambiant.

La France est en état de choc. Le chaos prévisible depuis plusieurs mois, libère une tension sous-jacente depuis des mois, voire des années. Ce malaise de notre société libère aussi des paroles de haine et de méfiance envers l’autre, celui qui est différent, celui qui prie différemment ou qui ne prie pas du tout car il a fait le choix d’être agnostique ou athée.

Un climat délétère s’est installé où chacun s’épie comme si l’autre représentait un danger potentiel et n’était plus vraiment un être humain à part entière.

J’essaie d’être toujours lucide, analytique et juste dans mon ressenti ou ma vision des choses par principe, pour être en accord avec ma conscience.

Pourtant en novembre 2015, lors du premier attentat de masse dans notre pays, je revois ma propre défiance vis-à-vis des femmes voilées (surtout intégralement) et des hommes en tenue salafiste que je croisais dans la rue, en me rendant à mon travail le matin ou en le quittant le soir. Etant objective, je m’en voulais immédiatement de cette peur irraisonnée (et non raisonnable) mais ma réaction était instinctive.

Combien de personnes en France ont réagi de manière similaire, par peur, à ce moment-là ? Beaucoup, sans doute, même si personne n’osera l’avouer. Je parle bien évidemment du citoyen lambda et non pas de ceux dont les tendances xénophobes ont toujours été ouvertement affichées.

Personnellement j’ai vécu ma jeunesse dans le partage et l’amitié entre les peuples, quelles que soient l’origine et la religion des uns ou des autres. Aucun signe religieux ostentatoire, hormis l’Etoile de David, la Croix du Christ ou la Main de la Fatma et pourtant nous partagions les temps forts des diverses fêtes religieuses des uns et des autres. Qu’en est-il aujourd’hui ? La notion de communautarisme lancée par un précédent président nous divise bien plus qu’elle nous rassemble et c’est bien dommage pour le « vivre ensemble » et la paix citoyenne.

La France est un Etat Laïc qui respecte la liberté de culte pour tous donc prions dans la sphère privée sans incommoder la sphère publique de nos doléances religieuses et sans imposer des rituels vestimentaires et alimentaires aux autres citoyens qui ne partagent pas les mêmes convictions. Ce sera mieux pour tout le monde.

Pour en revenir au terrorisme ou fanatisme religieux qui fait exploser notre société au sens propre comme au sens figuré, restons unis, solidaires et fermes sur nos positions. L’union fait la force et elle reste le seul barrage pour contrer cet ennemi invisible qui sème la mort et la destruction de toutes nos valeurs sur son passage.

Mon opinion n’engage que moi évidemment et tout comme je respecte les vôtres, je vous demande de respecter la mienne car respecter les opinions d’autrui, c’est déjà respecter l’autre et faire un pas vers lui pour essayer de le comprendre au lieu de le juger.

 

TOUS DROITS RESERVES VBB 27 juillet 2016

Enregistré sous copyright N°00054250 avant diffusion sur internet

PHOTO INTERNET SYMBOLIQUE

Elle représente un LIVRE de deuil surmonté d'une ROSE car pour moi cela symbolise 

TOUS LES LIVRES SACRES endeuillés par la bêtise, la haine, la barbarie et la mort.

et LA ROSE représente L'AMOUR qui doit être plus fort que LA HAINE, LA DIVISION et LA MORT!

 

Livre deuil

Dans LA SOCIETE
Croix eglise

TERREUR ISLAMIQUE QUOTIDIENNE

Par Le 03 jan 2020

TERREUR ISLAMIQUE QUOTIDIENNE

L’horreur ce matin 26 juillet 2016, fait la une des journaux avec la prise d’otages dans une église et l’égorgement d’un ministre du culte, un serviteur de Dieu, un pasteur du troupeau chrétien, un prêtre. Les deux agresseurs ont revendiqué leur crime odieux au nom « d’Allah Akbar » (Dieu seul est grand) ! Quelle ironie.

Cela fait des mois, pour ne pas dire des décennies que la civilisation occidentale subit les attaques répétitives d’une idéologie religieuse qui veut imposer ses diktats et la loi islamique (charia) aux différents pays occidentaux de culture judéo-chrétiennes.

Pour en revenir au tragique fait divers de ce jour, je suis tellement indignée que je n’ai pu écrire que ces quelques mots.

Depuis la nuit des temps, une église est reconnue comme "terre d'asile inviolable".

Qui sont donc ces monstres qui ne respectent pas la religion des autres, tout en imposant la barbarie de leur idéologie religieuse ?

J'espère que la violence ne répondra pas à la violence et que des mosquées ne seront pas brûlées en signe de représailles.

Les gens en ont tellement marre de cette violence importée d'ailleurs, de cette folie meurtrière dangereuse qui gangrène notre nation et celle de tout l'Occident que cela va finir en guerre civile chez nous comme en Europe ou aux USA.

Des citoyens de religions différentes vont s’entre tuer pour des monstres qui auront gagné sur toute la ligne car c'est exactement ce qu'ils veulent.

Inciter au massacre des musulmans pour les récupérer et les monter contre les non musulmans afin d'instaurer un califat islamique mondial !

Montrons-leur que nous sommes plus intelligents que leur barbarie meurtrière.

CHRÉTIENS, JUIFS et MUSULMANS tous réunis allons faire brûler un cierge dans toutes les églises de FRANCE en signe de solidarité et de paix citoyenne et unissons NOS PRIÈRES pour préserver notre unité nationale !

Seul l'amour, la compassion et la solidarité vaincront la terreur de la haine et de la barbarie quotidienne

Ne tombez pas dans le piège !

Ne tombons pas dans le piège !

Tous droits réservés VBB 26 juillet 2016

Enregistré sous copyright N°00054250 avant diffusion sur internet

Photo internet

 

Croix eglise

 

Dans LA SOCIETE
Elagage arbre

RÉFLEXION DOMINICALE DESABUSEE

Par Le 03 jan 2020

REFLEXION DOMINICALE DESABUSEE

Idéalement nous sommes tous frères et sœurs dans la grande famille HUMANITE.

Malheureusement certains portent en eux le gêne de la haine qu’ils cultivent soigneusement sur des terres arides où ne poussent habituellement que de mauvaises herbes communément appelées « L’IVRAIE ».

Faire le tri entre le bon grain et l’ivraie est fastidieux car la seconde se propage très rapidement alors que la culture du premier, demande du temps et des soins jardiniers quotidiens (ou presque).

L’humanité pourrait se comparer à un magnifique arbre cossu aux multiples branches bien feuillues.

Lorsque certaines branches pourrissent ou dessèchent, il faut les couper pour empêcher la mort programmée de l’arbre.

Il en est de même pour l’arbre symbolique de la famille humaine.

Afin d’éviter que le poison venimeux distillé sur certains feuillages, ne s’étende à l’ensemble de la branche, puis aux autres branches, avant de s’attaquer aux racines fondamentales dudit arbre, il faut procéder à une intervention d’élagage vital des parties contaminées pour la survie du reste de l’arbre malade.

Il en est de même pour la survie de l’humanité et de son droit de vivre dans la paix entre les diverses fratries issues de la terre mère.

 

TOUS DROITS RESERVES VBB 24 juillet 2016

Enregistré sous copyright N°00054250 avant diffusion sur internet

PHOTO INTERNET

 

Elagage arbre

Dans LA SOCIETE
Citation de jaures

ANNÉES 1970 ET ANNÉES 2010

Par Le 03 jan 2020

ANNEES 1970 ET ANNEES 2010

La génération de ceux nés fin des années 1950 et début des années 1960 a vécu son adolescence dans la joie de vivre et la liberté d’être des années 1970, ces années qu’un animateur de la télévision nomme avec beaucoup de justesse « Les années bonheur ».

Les garçons portaient des cheveux longs, des pantalons moulants et des talons sur leurs bottines et les filles des jupes courtes ou des shorts sans que cela ne dérange personne ni n’incite au viol.

Cette liberté vestimentaire et cette joie de vivre se reflétaient sur des clichés pris un peu partout sur la planète, aussi bien dans le monde occidental que dans le monde oriental (étudiantes à l’université, hôtesses de l’air etc). On ne voit pas de voiles, pas de tchadors, pas de burqas ni mêmes d’abayas pour les filles juste de jolies tenues à la mode occidentale (pour reprendre l’expression de certains détracteurs) tout en respectant la pudeur de la culture orientale.

Le taux de viols enregistré dans ces pays-là étaient largement inférieur à celui enregistré actuellement alors que les sociétés orientales cachent leurs épouses, leurs filles et leurs mères sous des vêtements amples les recouvrant de la tête aux pieds.

Pour revenir à la France des années 70, la liberté était un droit revendiqué haut et fort et la majorité ramenée de 21 ans à 18 ans en 1974 a permis à beaucoup de jeunes de quitter le giron familial pour s’envoler de leurs propres ailes sur des chemins parfois sans interdits, sans tabous et sans normes sociétales extrêmes tout en respectant les valeurs républicaines et la liberté individuelle d’autrui.

Les années 70 représentent pour moi l’insouciance de la jeunesse, hormis la « peine de mort » qui venait entacher la constitution française. Son abolition fût votée en 1981, renforçant ainsi les valeurs humanitaires de notre patrie.

De nos jours les droits fondamentaux sont bafoués chaque jour par la faute de l’extension du communautarisme et la recrudescence d’une religiosité sectaire.

Personnellement, je me moque que les gens soient croyants ou incroyants, et dans le cas des croyances, je me moque que les gens soient juifs, chrétiens ou musulmans car à bien y réfléchir, ils vénèrent le même Dieu Unique avec des rituels différents.

Par contre je ne tolère pas qu’une minorité religieuse cherche à imposer ses coutumes et sa loi islamique, (charia) s’en prenant ainsi aux valeurs laïques de notre pays.

Depuis quelques années, dans les écoles de la République, on ne parle plus de "sapins de Noël" mais "d’arbres de fin d’année ". Dans certaines cantines, pour éviter toute polémique, il n’y a plus de porc au menu. A l’époque de notre jeunesse, les coutumes alimentaires étaient déjà présentes pour les pratiquants religieux et pourtant ce problème ne se posait même pas. Les cantines proposaient souvent un menu à base de poisson pour ceux qui ne mangeaient pas de certaines viandes pour motifs religieux.

Les médias rentrent dans ce jeu dangereux de la discrimination en fêtant systématiquement les fêtes religieuses musulmanes, oubliant très souvent les juifs et les chrétiens ce qui entraîne des réflexions limites haineuses (pour ne pas dire racistes) chez certains citoyens.

A ce sujet, j’estime que la séparation de l’Etat et du Clergé devrait exiger une stricte neutralité de tous les médias nationaux dans un état laïc mais cela n’est que mon opinion personnelle.

Mon mari, athée, me faisait remarquer qu’en tant que tel, il respectait toutes les convictions religieuses des uns et des autres mais que la réciprocité n’était pas vraie.

Ce nouveau fléau national d’une certaine forme de religiosité grignotant peu à peu les fondements de la République devrait être éradiqué par des prises de position très fermes de nos dirigeants politiques.

Malheureusement l’électoralisme l’emporte sur les considérations républicaines, quitte à vendre leur âme au diable du sectarisme, dangereux pour la liberté de demain.

Cette mollesse gouvernementale (droite et gauche confondues car le problème ne remonte pas à hier) fait qu’on lit maintenant des faits divers justifiant des viols parce que des jeunes femmes portaient une jupe courte ou un short.

Hier un article dans le journal m’a fait frémir.

Un centre de loisirs pour jeunes enfants demandait aux parents de fillettes de ne pas leur mettre des jupes ou alors de mettre un short en dessous de la jupe pour ne pas éveiller des pensées lubriques et des attouchements par de jeunes garçons à peine plus âgés.

Lire cela m’a scandalisée !

Cela revient donc à dire qu’on sanctionne « les victimes » au lieu d’éduquer les « coupables » potentiels.

Même si je n’ai pas le talent épistolaire d’Emile Zola, j’accuse nos institutions de rentrer dans un engrenage qui va se retourner contre elles et contre nous citoyens français, un jour ou l’autre.

L’enfer est pavé de bonnes intentions.

Je reste fermement convaincue que le "vivre ensemble" n'est pas une utopie si tout le monde veut bien y mettre du sien. Comme je l'ai dit dans un précédent article le mot "religion" vient de relier. Il faut donc établir un pont entre les différentes communautés d'origines diverses et leur faire comprendre la chance qu'elles ont de vivre dans un état laïc et non répressif. La tolérance n'est pas à sens unique et notre pays n'a pas à rougir de sa culture et de ses coutumes.

Jeune, j’étais très fière des valeurs libertaires de mon pays, de ma patrie.

Que le pays des lumières puisse un jour plonger dans l’obscurantisme ne me réjouit pas car cela sous-entend que nos descendants devront un jour se battre pour reconquérir les valeurs républicaines que représentent la Liberté, l’égalité et la fraternité.

A méditer !

 

TOUS DROITS RESERVES VBB 22 juillet 2016

Enregistré sous copyright N°00054250 avant diffusion sur internet

PHOTO INTERNET

 

Citation de jaures

 

Dans LA SOCIETE
Burn out1

FATIGUE ET BURN OUT

Par Le 03 jan 2020

FATIGUE ET/OU BURN OUT

La fatigue, cette ennemie invisible s’installe insidieusement dans le corps et l’esprit humain.

Elle se nourrit du stress et de l’énergie développée pour y faire face.

Progressivement, elle détruit l’envie, l’envie de faire, l’envie d’être et finalement l’envie de vivre.

Elle est sans doute le mal du 21ème siècle (hormis la religiosité fanatique)!

Le monde moderne (surtout dans les sociétés occidentales) exigeant un rythme de plus en plus effréné entre la vie familiale et la vie professionnelle use petit à petit ce capital de résistance accordé à notre naissance.

Nous n’avons plus le temps d’écouter notre corps, notre cœur et notre esprit surmenés.

Il faut savoir les laisser se reposer pour reprendre des forces physiques et mentales (ou intellectuelles).

Le modernisme impose d’agir toujours de plus en plus vite, de manière de plus en plus intense et la lassitude pose ses jalons destructeurs et irréversibles, jusqu’à l’apogée du syndrome d’épuisement professionnel et/ou familial, autrement dit « burn-out » dans le monde du travail.

Celui ou celle qui vit ou plutôt qui subit cela n’est pas un(e) fainéant(e) bien au contraire !

Dans la majorité des cas reconnus par le corps médical, on dénombre des personnes qui étaient très consciencieuses, très impliquées dans leur travail, se consacrant à fond dans l’accomplissement de leurs tâches quotidiennes, pour ne pas laisser retomber le surcroit de travail sur leurs collègues (souvent surchargé(e)s aussi). L’implication à son poste est une forme de loyauté à son employeur. Ce sont des salarié(e)s n’hésitant pas à faire des heures supplémentaires (et non rémunérées) afin de terminer une tâche commencée ou pour satisfaire aux exigences des délais impératifs, pouvant entraîner des pénalités importantes pour l’entreprise (souvent financières).

Malheureusement l’être humain n’est pas un robot et sa vie ne s’arrête pas aux limites de sa vie professionnelle.

Il y a aussi la vie conjugale, la vie familiale, à prendre en charge avec ses aléas plus ou moins gravissimes, en fonction des uns et des autres.

Une famille classique avec un père et une mère et leurs enfants n’aura pas les mêmes soucis que la famille monoparentale (même si personne ne conteste les problèmes que ces familles peuvent ou vont rencontrer à un moment ou à un autre).

Le parent unique dit monoparental doit tout à la fois être le père et la mère, ce qui est incompatible car la bouche qui vient de gronder, ne peut pas consoler, pour ne pas perdre la face vis-à-vis de son ou ses enfants.

Imaginons que les enfants de cette famille soient différents pour tout un tas de raisons, souffrant de désordre psychique ou classifiés rebelles aux normes sociétales. Ledit parent ne trouve pas forcément l’aide voulue ni auprès de ses proches (ayant leur propre vie), ni auprès des institutions en général. Aucune intervention extérieure ne viendra pour soulager le parent anéanti et dépassé par sa souffrance intérieure.

Celui-ci va petit à petit grignoter son capital « stress » pour faire face à une situation précaire et assumer socialement son rôle de parent unique ainsi que son rôle de salarié (il faut bien nourrir et faire vivre sa famille !).

Les années vont passer, inexorables, enchaînant soucis sur soucis familiaux, jusqu’au surmenage absolu, de ce parent esseulé, portant toutes les responsabilités sur ses seules épaules.

Comme dit plus haut, cette personne aura un emploi pour faire vivre sa famille, sans recourir aux aides sociales, (« la dignité étant sa seule richesse ») et selon ses compétences, elle pourra avoir un poste à responsabilités dans lequel elle voudra exceller pour exorciser la douleur de son échec parental.

Le surmenage va peu à peu emprisonner son corps et son esprit dans un cycle infernal.

Il y aura des symptômes révélateurs qui lui permettront de décrypter son état de fatigue.

Certains sombreront dans la déprime puis la dépression (dans des cas généraux) et d’autres (dans des cas particuliers) résisteront à la déprime par la pratique de loisirs annexes telle que l’écriture vécue comme une thérapie analytique et très efficace.

Mais rien ne pourra entraver les conséquences physiques fâcheuses qui détruisent les organes vitaux du corps humain.

Beaucoup seront atteints d’hypertension ou d’hypotension, d’arythmie cardiaque, voire de cancers.

Les personnes cumulant les deux formes d’épuisement (familial et/ou professionnel) doivent écouter leur horloge interne sinon, tôt ou tard, il y aura le « clash » avec des incidents plus ou moins dangereux, tant pour elles-mêmes que pour les autres.

Le dernier processus déclencheur est le sentiment ou le ressenti de dévalorisation, suivi de la dépersonnalisation, notamment dans le cadre du travail et c’est souvent la goutte d’eau qui fait déborder le trop plein du vase d’amertume.

Comme vous vous en doutez, cette histoire est la mienne, même si j’ai essayé de généraliser l’analyse.

Mes mots vous livrent mon témoignage personnel sur ce fléau que représente le SYMDROME D’EPUISEMENT GENERAL !

Ecrire cet article me permet d’exorciser ce mal être et surtout de prévenir les autres que justement cela n’arrive pas qu’aux autres donc qu’il est plus sage de ne pas critiquer car personne ne sait ce qui l’attend un jour ou l’autre.

Comme tout le monde, je n’ai pas voulu entendre les messages avertisseurs de mon corps, (accès de fièvre inopportuns, pâleur subite, malaises plus ou moins légers, hypertension, arythmie cardiaque et tumeur cancéreuse).

J’ai continué à faire face aux exigences impérieuses de la vie tant familiale que professionnelle.

Un soir, je suis rentrée du travail et j’ai été saisie de vertiges impressionnants, de dédoublement de la vue, de nausées, alors que j’étais au volant de mon véhicule. Heureusement, j’étais à 500 mètres environ de mon domicile ce qui m’a permis de pouvoir maîtriser ma voiture sur les derniers mètres. Ensuite je me suis effondrée !

Le médecin m’a prescrit un arrêt de travail de 2 semaines pour faire des bilans chez un ophtalmologiste et chez un médecin ORL. Diagnostic : Vertiges de Ménières accentués par le stress ! Contre l’avis de mon médecin traitant, j’ai repris le travail pour ne pas laisser mon travail à mes collègues. En reprenant, j’ai dû effectuer tout le retard de travail auquel s’est rajouté le travail en cours.

Il ne s’est pas écoulé un mois avant que la médecine du travail ne m’arrête pour hypertension aggravée, du fait d’être déjà sous traitement médical concernant cette pathologie, laquelle s’ajoutait à cette fichue fatigue qui ne me quittait jamais du matin au soir et du soir au matin.

Mes insomnies répétitives faisaient que je ne dormais parfois que 10 heures par semaine et que j’allais au travail sans dormir.

Depuis le 1er avril 2016, je n’ai pas repris mon travail et je ne sais pas quand je le reprendrai si je le reprends un jour car ma santé s’est tellement dégradée que la reprise n’est pas envisageable pour mon médecin.

Le diagnostic a été catégorique « syndrome d’épuisement professionnel » ou burn-out, provoquant un épuisement général (physique et mental).

Sur les conseils de mon médecin qui connaît mon intérêt pour l’analyse et l’écriture (il m’a d’ailleurs dit que je n’avais pas besoin de voir un psy car grâce à mes facultés analytiques, et la retranscription par le biais de l’écriture, je faisais le travail toute seule), je me suis remise à écrire, non plus des poèmes mais des articles sur mon blog sur divers sujets et j’avoue que moralement, cela m’a permis de remonter la pente même si mon corps ne suit pas et que le moindre effort physique me terrasse parfois.

Pour en revenir à mon cas personnel de burn-out, j’ai pris le temps d’analyser le processus qui m’a réduit à néant en quelques mois (mais le surmenage quant à lui remontait pratiquement à 9 ans en arrière, ayant eu des antécédents médicaux allant déjà dans ce sens avec mon médecin traitant précédent, parti à la retraite depuis).

Le déclencheur inconscient s’est passé le 30 décembre 2015, lorsque j’ai appris incidemment certain favoritisme lié sans aucun doute au sexe de l’individu (discrimination homme/femme toujours présente dans notre société actuelle malgré tous les rappels à la parité professionnelle). J’ai demandé à ce que mon travail soit classifié et rémunéré en fonction des termes prévus dans notre convention collective.

J’étais à 6 ans de la retraite et j’estimais qu’au vu du travail fourni, des heures non comptées, de la loyauté sans faille pour tenir mon poste, ladite classification était justifiée et m’aurait permis de terminer ma carrière en beauté. De plus, suite à des restructurations de personnel, il m’avait été rajouté des tâches supplémentaires.

Ce refus de la part de l’employeur a été le déclenchement de la « bombe à retardement » que le surmenage avait déposé dans mon corps et sur mes capacités intellectuelles.

Maintenant que j’ai tout perdu, je ne finirai jamais ma carrière de manière honorable et de plus je vais perdre une somme considérable chaque mois puisque la sécurité sociale ne verse qu’une partie du salaire.

Aux ennuis familiaux et médicaux, vont se rajouter les soucis financiers et l’avenir me fait franchement peur.

J’ai l’impression de devoir toujours justifier ma « maladie invisible » aux yeux des autres, entourage proche ou moins proche.

Cet article a pour but de faire comprendre aux gens en général, que les gens atteints de syndrome d’épuisement général, ne sont pas des fainéants, pas plus qu’ils ne sont des « malades mentaux ».

L’être humain est une machine complexe avec tout un tas de rouages qui font tourner plus ou moins bien ladite machine.

Lorsque ces rouages sont usés par le surmenage de la vie et du travail, toute la machine explose sans espoir de retour.

A ce jour, je vis très mal cette situation, je n’ai plus de vie sociale, et je suis tellement épuisée physiquement et moralement que je me sens inutile tant pour moi, que pour les autres.

Je me suis battue jusqu’à présent mais maintenant j’ai décidé de lâcher prise sur certaines choses.

De toute façon « les cimetières sont remplis d'irremplaçables » comme le disait ce cher Clémenceau (Le Tigre).

Sachez simplement que je ne suis pas une fainéante mais juste une femme, une mère, une épouse, une collègue, épuisée par son parcours de vie, approchant de la soixantaine, invalidée par son vécu et surtout reconnue « réellement malade » par le corps médical.

Que la paix soit sur vous tous !

TOUS DROITS RESERVES VBB 21 juillet 2016

Enregistré sous copyright N°00054250 avant diffusion sur internet

POST SCRIPTUM : Herbert J. Freudenberger (1927-1999) était psychologue et psychothérapeute, il fut un des premiers à décrire les symptômes de l'épuisement professionnel: ".....en tant que psychanalyste et praticien, je me suis rendu compte que les gens sont parfois victimes d'incendie, tout comme les immeubles. Sous la tension produite par la vie dans notre monde complexe, leurs ressources internes en viennent à se consumer sous l'action des flammes, ne laissant qu'un vide immense à l'intérieur..........." D'où le terme..........de burnout! (merci à l'ami qui m'a envoyée cette information après avoir lu mon article).

PHOTO INTERNET

Burn out1

Dans LA SOCIETE
Ombre armee

FASCISME POLITIQUE OU RELIGIEUX

Par Le 03 jan 2020

FASCISME POLITIQUE OU RELIGIEUX

Attentats, coup d’état, assassinats, tortures, massacres, enlèvements de masse !

La Une des médias se délecte des pires atrocités commises par des êtres humains envers d’autres êtres humains.

Quelle est cette folie meurtrière en ce début de 21ème siècle ?

Si nous aïeux pouvaient sortir de leurs tombeaux, ils seraient effarés, croyant revivre les évènements vécus dans la première partie du 20ème siècle, lesquels ont contribué à la montée de l’intolérance, de la haine, de la discrimination raciale et religieuse, pour aboutir à l’apogée du fascisme, contaminant toute l’Europe.

La première guerre mondiale devait être la « der des der » (dernière des dernières), pourtant moins d’un an après l’armistice du 11 novembre 1918, a suffi pour que s’élèvent les voix du fascisme, idéologie populaire en Italie à partir de 1919, (avec Mussolini) suivie de l’Allemagne (avec Hitler), et de l’Espagne (avec Franco) à partir des années 1930. Cette idéologie haineuse prônait l’infériorité d’une autre partie de l’humanité, poussant des individus à massacrer sans remord leurs frères patriotes dont l’idéal était différent du leur.

Je ne parlerai pas de L’URSS, nation née sur les cendres de la Russie en 1917, du bolchevisme de Lénine, dérivant en dictature avec Staline.

Le fascisme vient du mot italien « faisceau » et pour moi, un faisceau est lumineux. Il évoque la lumière, et par symbolisme, la chaleur, la joie, le bonheur, le partage, l’amitié, l’amour, tout le contraire de ce que le nom « fascisme » inspire dès que ce mot est prononcé, et cela sur l’ensemble de la planète.

Le 21ème siècle ne subit plus ou du moins pas encore, ou de nouveau  le joug du totalitarisme fascisant mais son jumeau voire son siamois l’islamisme a pris le relais planétaire.

Que l’idéologie soit politique ou religieuse, elle a les mêmes effets sectaires sur ceux qui s’embrigadent sous le drapeau idéologique et mortifère, et les mêmes effets monstrueux de haine, de barbarie et de souffrance sur ceux qui subissent l’horreur par la faute de ces monstres comparables à l’hydre de la mythologie grecque car chaque fois qu’une tête est coupée, elle repousse à côté, encore plus venimeuse que la précédente.

Les frères siamois « fascisme » et « islamisme » ne reconnaissent personne.

Ils anéantissent tous ceux qui ne partagent pas leurs convictions, oubliant que ceux qu’ils emprisonnent, torturent, massacrent, sont issus des mêmes origines ethniques et/ou religieuses qu’eux, que certains sont même de leurs familles. Dans des cas extrêmes, ils n’hésitent pas à exécuter leurs mères, leurs pères, leurs frères, leurs sœurs, leurs cousins, leurs oncles et tantes et leurs amis.

L’étoile jaune, le triangle rose et bientôt le croissant vert sont des symboles pour classifier et séparer la grande famille que représente l’humanité avec un grand H.

Les ghettos, les stalags, les camps de rétention où sont parqués des humains comme du bétail sous prétexte qu’ils n’ont pas la bonne couleur, la bonne origine ethnique, la bonne religion, la bonne orientation sexuelle voire le « bon sexe » (discrimination homme/femme grandissante, malheureusement), me désolent et me font désespérer de cette prétendue humanité.

Comme Martin Luther King, je rêve d’un monde nouveau où les mots Liberté, Egalité, Fraternité ne seront pas que des mots utopiques aux frontons des édifices du pays « Théorie » puisqu’en « Théorie », tout y est merveilleux ! Ces mots ont été tellement galvaudés au fil des siècles qu’ils en ont perdu leur sens originel.

Depuis ma prime jeunesse, je défends des valeurs humanistes et syndicalistes que j’ai transmis à ma descendance (même si le droit à penser différemment leur est acquis, cela s’appelle la liberté d’expression et de pensée), que j’ai partagées à travers mes poèmes ou mes différents écrits.

J’approche de la soixantaine à grands pas et force m’est de constater que le monde va de plus en plus mal et qu’il est au bord de l’implosion.

L’attrait pour le pouvoir, le profit financier, la crise économique, les pertes d’emplois pour satisfaire les intérêts d’une minorité richissime mondiale, les guerres en Orient auxquelles l’Occident a contribué en vendant des armes, pensant ainsi contrôler le main mise sur certaines richesses, ont jeté des millions de gens sur les routes de l’exode international.

L’Europe est envahie par les réfugiés désespérés, des gens qui n’avaient pas du tout envie de venir chez nous, qui auraient préféré vivre tranquillement chez eux avec leur propre économie nationale, leur propre politique intérieure et leur propre religion.

Parmi eux, se cachent des terroristes, c’est indéniable mais si en remontant le temps jusqu’aux années 1980, les USA n’avaient pas financé Oussamah Ben Laden dans sa guérilla contre les soviétiques, à des fins politiques, nous n’en serions pas là trente ans plus tard. Oui, oui, je sais , ce sont des SI ! avec des scies on coupe du bois mais ces SI là mettent le monde aux abois!

Les conséquences de cette ingérence ont abouti à la tragique journée du 11 septembre 2001, faisant plus de trois mille morts, puis à la naissance des groupes islamistes tels AL QUAÏDA puis plus tard à la création de la pieuvre diabolique que représente l’Etat islamique dit « DAESH », la recrudescence de « paumés » embobinés dans une maléfique religiosité monstrueuse et un cercle vicieux d’attentats commis contre des pauvres innocents.

Des pays que je ne nommerai pas ont tout perdu en quelques années et leurs populations massacrées souffrent le martyr quotidien dans l’indifférence internationale.

Ces monstres « daeshiens » étendent leur infamie dans les pays dits civilisés et il va falloir un jour que tout cela cesse, par le bruit des canons et la force d’une vraie coalition réunissant Orient et Occident contre la secte satanique.

Ensuite les peuples réduits à la fuite vers d’autres contrées plus accueillantes pourront enfin retourner vivre en paix dans leurs pays, prospérer, construire des écoles et des hôpitaux et nourrir leurs familles.

C’est mon souhait le plus cher en ce matin !

Que la paix règne enfin sur le monde !

Bonne journée à tout le monde

TOUS DROITS RESERVES VBB 19 juillet 2016

Enregistré sous copyright N°00054250 avant diffusion sur internet

PHOTO INTERNET

 

Ombre armee

 

Dans LA SOCIETE
Jeunesse soldatique

JEUNESSE PATRIOTIQUE

Par Le 03 jan 2020

JEUNESSE PATRIOTIQUE

 

N'oublie pas qu'ils avaient ton âge, ceux qui tombèrent pour que tu naisses libre!

Maurice DRUON

 

Courte réflexion sur ces jeunes gens sacrifiés sur l'autel de la dernière guerre mondiale, ces héros de l'ombre, dont le nom hante encore les monuments aux morts des villages et villes de France

Des jeunes gens qui auraient aimé danser, faire la fête, vivre une histoire d'amour, étudier ou travailler, concrétiser des projets comme toute jeunesse mais leur héroïsme les a envoyés défendre la liberté de leur pays, de leur patrie et certains sont entrés dans l'éternité de la jeunesse...et de la mort.

Leur sacrifice sera inutile si les générations suivantes commettent les mêmes erreurs du passé.

La jeunesse actuelle ne doit pas permettre cela car c'est cracher sur les tombes de ces héros de tous âges qui ont versé leur sang pour la liberté dont nous jouissons actuellement.

Ces jeunes avaient l'âge de mes fils et la douleur de leurs mères, de leurs familles me nouent le Coeur en y pensant.

A méditer sur les dangers à prévenir avant de les laisser venir !

Tous droits réservés VBB 3 septembre 2015

Enregistré sous copyright N°00054250 avant diffusion sur internet

PHOTO INTERNET

Jeunesse soldatique

Dans LA SOCIETE
Je suis charlie et cie

LENDEMAINS D'ATTENTATS

Par Le 03 jan 2020

LENDEMAINS D’ATTENTATS

Le monde en général et plus particulièrement mon pays La France, devient une poudrière où le terrorisme imbécile et criminel tue en masse. L’idéologie religieuse monstrueuse (qui n’a de religion que ce qu’elle prétend être) enflamme des disciples contaminés par des théories fallacieuses et inhumaines qui n’hésitent plus à massacrer, torturer et tuer sans état-d’âme perdant leur humanité au passage.

Avant-hier soir 14 juillet 2016, a eu lieu le cruel attentat à Nice faisant 84 morts et plus d’une centaine de blessés. Cela survient 8 mois après la tragédie du 13 novembre, endeuillant la France à un niveau jamais connu depuis les tragiques guerres du 20ème siècle (en dehors des accidents d’avion, de train ou des incendies d’espace public comme une certaine discothèque dans les années 1970).

Mon premier constat, après la douleur nationale qui s’est emparée de tout le pays dès le lendemain, est celui d’une « déjà » forme d’habitude. Lors de l’attentat de « Charlie Hebdo », des drapeaux « Je suis Charlie » sont apparus dès le jour même dans le monde entier, marquant ainsi la cohésion et l’unité mondiale face à cette pieuvre immonde qui étend ses tentacules sur la planète. Puis il y a eu des attentats en Turquie, en Tunisie, en Italie, aux USA en Afrique, et puis de nouveau en France, en Turquie etc et l’habitude ou l’épuisement font que plus personne ne réagit massivement et mondialement.

Mon deuxième constat vient de mes lectures des diverses publications ou statuts partagés sur les forums des réseaux sociaux. Beaucoup lancent des accusations concernant les gouvernements des différentes nations et plus particulièrement celui de notre pays, le rendant responsable des derniers évènements au lieu de manifester une cohésion nationale et une solidarité dans la lutte contre cette barbarie.

Droite et Gauche se renvoient la balle, utilisant la scène de la tragédie et la douleur des familles endeuillées pour en faire une scène de campagne électorale et cela me révolte !

«ll aurait dû faire ceci »,

« J’aurais fait cela à sa place »

etc etc !.

Il faut arrêter dans le délire !

En 2012, le gouvernement précédent n’a pas pu anticiper les massacres de Mohamed MERAH, de même que le gouvernement actuel n’a pas pu anticiper ceux de Charlie Hebdo, du 13 novembre et du 14 juillet car ce sont chaque fois des « tireurs isolés » qui commettent des crimes de masse et rien ne peut laisser supposer qu’un jour, ils passeront à l’acte. Il suffit d’écouter les témoignages des voisins, des collègues de travail qui sont sidérés après coup, de découvrir le monstre caché sous le visage sympathique de leur voisin, ami, collègue.

Le phénomène des « tireurs isolés » est récurrent aux USA (quelles que soient leurs origines ethniques ou religieuses) et pourtant cette immense nation n’a toujours pas trouvé le moyen d’enrayer le problème car rien ne permet de déceler le « passage à l’acte ».

Dans la montée du terrorisme, certains sont fichés mais d’autres ne le sont pas. L’assassin de la « Baie des Anges » à Nice, n’était pas fiché pour radicalisation mais pour petite délinquance. Au vu des nombreux « petits délinquants » en France, il n’est pas possible d’exercer une surveillance continuelle sur chacun d’eux car le type qui bat sa femme, celui qui commet un braquage ou un autre qui « deale » de l’herbe ne vont pas forcément devenir des radicaux religieux et assassins en puissance 10.

Je ne soutiens pas politiquement ce gouvernement de même que je n’adhérais pas au précédent mais pour rester juste, il faut admettre que cette nouvelle forme de violence meurtrière ne sera pas facile à prévenir, à contrer, à punir car les personnes embrigadées dans cette secte monstrueuse de l’islamisme, pratiquent la culture de la mort et non pas celle de la vie comme « les gens dits normaux ». Ils n’ont pas peur de tuer et de mourir. C’est une hydre à plusieurs têtes et chaque fois que l’un deux meurt, il en surgit un autre, là où on ne l’attend pas, commettant des ravages toujours plus horribles et d’une manière de plus en plus quotidienne. Qui aurait cru que l’on pouvait utiliser un camion comme arme (volontaire)? Personne, sinon tout le monde se serait méfié !

Ces assassins « fous de Dieu » peuvent surgir n’importe où, n’importe quand et personne n’aura le temps de réagir !

Lorsque ces « tueurs de masse » sont pris, il ne faut surtout pas les relâcher et les enfermer à vie dans une prison confinée à l’isolement sans salle de sport, musique, lecture, télévision et autre plaisir occidental que leur « prétendue religiosité » condamne et sous vidéo surveillance 24 heures sur 24. Recourir aux « droits de l’homme » quand on n’en a rien eu à faire de détruire et d’endeuiller des familles entières est une aberration que je dénonce pour ma part (et cela n’engage que moi, bien évidemment).

La France doit armer son bras de l’épée de la Justice mais pas de celle de la vengeance.

Mon troisième constat porte sur un avenir plus ou moins proche. La haine justifiée par les tragédies vécues actuellement en Occident pourrait bien faire qu'un jour « le croissant vert » remplace « l'étoile jaune » portée par les juifs lors de la seconde guerre mondiale, avec toutes les conséquences enseignées par le passé historique de nos nations européennes.

Il faut rester vigilant et ne pas tomber dans cet extrême en combattant le terrorisme mais en ne voyant pas systématiquement un ennemi dans celui qui ne pratique pas la même religion ou qui affirme ouvertement son athéisme.

Je parle dans les deux sens bien évidemment car je condamne autant ceux qui mettent tous les musulmans dans le même sac du terrorisme que ces musulmans qui traitent les autres de "kouffars" (mécréants) et chez les jeunes de la 3ème, 4ème ou 5ème génération de même que chez les fraîchement convertis, ce mot revient souvent, et malheureusement, c’est cette catégorie-là qui devient le terreau de la barbarie religieuse (plus précisément croyant être religieuse !).

A cette jeunesse porteuse de l'avenir du vivre ensemble, je demande de ne pas cultiver la graine de la haine qui ne donne que des fruits de barbarie, de guerre et de mort.

N'oublions jamais le passé pour vivre le présent et construire le futur !

TOUS DROITS RESERVES VBB le 16 juillet 2016

Article enregistré sous Copyright N°00054250 avant diffusion sur internet

PHOTO INTERNET

 

Je suis charlie et cie

Dans LA SOCIETE
Panem et circenses 1

FOOTBALL ET IMAGE SOCIETALE

Par Le 03 jan 2020

FOOTBALL ET IMAGE SOCIETALE

L’Euro 2016 pour la coupe d’Europe de football vient de s’achever par une défaite de la France contre le Portugal.

Comme dit l’adage, « que le meilleur gagne » !

Dans toute compétition, il faut un gagnant et un perdant !

Personnellement je ne suis pas une adepte de ce sport et je ne l’ai suivi qu’à travers la presse, les internautes et les proches, ce qui se lit et ce qui se dit pour résumer.

Je ne connais rien au foot mais je suis arrivée à un âge pas encore canonique mais suffisamment avancé pour me permettre de très bien connaître la nature humaine et ce que j’ai lu, vu ou entendu n’est pas un reflet flatteur pour la sante citoyenne et unie de notre pays, le vivre ensemble de notre patrie, notre mère nourricière.

Une équipe nationale représente symboliquement « la nation » et à ce titre, tous ceux qui se revendiquent de cette nation ont moralement le devoir de soutenir ce drapeau symbolique.

J’ai cogité toute la nuit à ce que j’allais écrire sans froisser personne mais cette ingratitude nationale que j’ai lue chez certains en étant polie car certains propos frisaient l’insulte pour ne pas dire la calomnie ou le « patricide », m’a fait bondir non pas de colère mais d’agacement, c’est sûr !

Le plus simple pour moi est de partir sur une forme de parabole pour étayer mon ressenti.

La France est une mère nourricière qui a accueilli et nourri les enfants issus de ses flancs ainsi que tous ceux qu’elle a adoptés car leur mère patrie naturelle ne pouvait pas les nourrir et leur permettre de vivre décemment.

Elle leur a donné à tous les mêmes droits à l’héritage national via le droit du sang et le droit du sol.

Elle les a nourris au lait de la République, leur transmettant ses valeurs laïques et culturelles.

Elle les a instruits dans ces écoles, donnant la chance aux plus méritants, parfois démunis d’aller dans ses grandes écoles pour devenir des piliers de la société française.

Elle a essayé de leur transmettre ce don précieux qu’est le patriotisme car il permet de resserrer les liens familiaux avec la mère patrie.

Nos parents et nos grands-parents et toutes les générations précédentes l’avaient bien compris. Pour anecdote, je citerai l’arrière-grand-père de mes enfants qui a enseigné à ses enfants puis à ses petits-enfants que la France était son pays, sa patrie car elle lui avait permis de faire vivre sa famille avec décence via le fruit de son travail alors qu’en Espagne, toute la famille « crevait » de faim et cette reconnaissance est toujours présente chez certains de ses descendants.

Actuellement, je ne ressens plus qu’une grande ingratitude chez la 3ème ou 4ème voire 5ème génération, ce qui me désole car cela sous-entend que la France, mère de substitution a nourri des serpents en son sein et c’est dramatique pour l’avenir sociétal de notre pays.

L’EURO 2016 est représentatif de ce qui pourrait se passer en cas de conflits entre pays, européens ou non européens et entre religions.

Certaines personnes, françaises se sont comportées de manière parfois douteuse à travers leurs écrits, propos, attitudes face aux différents matchs qui se sont succédés.

D’autres ont même associé le football à la politique actuelle du pays, se félicitant d’une défaite puisqu’un président de la république contesté pour ses lois impopulaires ne pourrait pas s’en servir à des fins électoralistes.

Je pense qu’il faut arrêter le délire une fois pour toutes ! Avant d’être un chef d’Etat, un Président est avant tout un homme et qu’il se nomme Hollande, Sarkozy ou Chirac, il a le droit d’aimer ce sport (ou un autre sport d'ailleurs) et d’encourager l’équipe nationale sans pour autant, lui chercher des poux dans la tête au sujet de son implication sportive..

Par contre, ce qui m’a beaucoup choquée, ce sont toutes ces personnes dont « la grand-mère de la grande tante par alliance » (humour) était italienne, espagnole, portugaise, grecque, turque etc etc et qui ont soutenu que par conséquence, il était normal de soutenir leur équipe sportive contre la France tout en se revendiquant « français et non racistes (sous-entendu envers les français) », ! eh oui, vous avez bien lus et là j’ai halluciné en me demandant ce que le racisme faisait à ce niveau. Il faut cesser de mettre le racisme à toutes les sauces car c’est en agissant ainsi qu’on le propage.

Toutes ces personnes qui apprécient la France pour bénéficier de ses allocations familiales, de son RSA, de ses allocations de chômage, de sa sécurité sociale, de la gratuité de ses écoles et de ses soins, ayant la nationalité française, se sont senties tout d’un coup  devenir des anti-français. Certains ont quand même osé supporter systématiquement toutes les équipes qui affrontaient l’équipe française pour bien marquer leur attitude « anti-française » mais dans ce cas de figure, ce n’est pas du racisme bien évidemment. Ce doit  être de l'ouverture d'esprit, sans doute ! Humour ! 

Une autre particularité m’a aussi interpellée ! Ce sont les personnes qui ont des parents mixtes en termes d’origine et de religion, lesquels ont épousé des français de souche ce qui est pratiquement l’image de la France actuelle. Je précise que je fais partie de ce cas de figure puisque ma famille est française et ses origines remontent à Charlemagne mais le père de mes enfants étant d’origine espagnole, comme dit plus haut à travers le témoignage de gratitude de son grand-père, ceux-ci sont des français « européens ».

Mes enfants aiment le foot, et ils soutiennent d’abord la France et ensuite l’Espagne en clin d’œil à leur famille paternelle si celle-ci reste en lice et que la France est éliminée mais jamais le contraire, et c’est ce que j’ai découvert au cours de ce mois écoulé chez certains même parmi mes proches.

Ce qui est grave, ce n’est pas le foot car cela ne reste qu’un jeu mais c’est l’état-d'esprit et c’est ce qui m’a valu une montée d’adrénaline nerveuse hier soir.

Transposons la compétition européenne sur un champ de bataille guerrier avec un conflit déclaré comme cela s’est déjà passé lors des deux précédentes guerres mondiales et si vous analysez bien la situation, vous allez prendre peur à votre tour.

Il ne faut pas se leurrer, ces français qui voulaient lyncher symboliquement d’autres français hier pendant l’ultime match n’hésiteront pas à vous lyncher réellement dans un contexte belliqueux, d’ailleurs sont-ils vraiment français, en se revendiquant ainsi hostiles et ingrats envers leur mère patrie nourricière ?

La famille française étant très hétéroclite, cela sous-entend qu’il faudra se méfier de ses proches, de ses cousins, de ses neveux et nièces, de ces gendres ou belles filles car un coup de poignard dans le dos est toujours possible et honnêtement ce que j’ai lu, vu ou entendu m’incite vraiment à envisager ce genre de solution extrême et cela me peine énormément.

Ma famille, au sens large; est à l’image de la France où les origines différentes, voire les religions différentes se côtoient et sincèrement, j'espère ne jamais connaître ce cas de figure.

PANEM CIRSENSES !

Je vais terminer mon article par une constatation banalement politique et sur un tout autre sujet tout aussi important mais qui a échappé à la majorité d’entre vous.

L’Euro 2016 est tombé à point nommé en cette période de grèves et de mouvements contestataires pour nous faire avaler la pilule amère du retour au servage via la loi travail tant décriée depuis février 2016.

Pendant que tout le monde festoyait sur un 2-0 lors de la demi-finale, l’Etat en a profité pour nous faire un 49-3 dans le dos, et aucun citoyen ne s’est soulevé, aucun ne s’est rebellé pour contester la révocation du droit du travail existant depuis le Front Populaire et le courage de nos aînés pour réclamer d'être traités comme des  êtres humains, des travailleurs, et non des bêtes de somme comme le souhaitent et l'ont toujours souhaité le pouvoir (qui y trouve son intérêt), le profit, l'argent, le patronat et une certaine caste sociale. La loi travail votée est la mise « en esclavage » des générations futures.

Le gouvernement peut se réjouir car à l’image de Juvenal, « panem cirsense » (ce qui veut dire « du pain et des jeux »), il a réussi à museler la voix du peuple et à installer sa tyrannie répressive avec l’aval de l’ensemble des citoyens détournés par les jeux du cirque footballistique. Où est passée l'ardeur juvénile de nos jeunes concitoyens qui laisse un Etat sénile tuer la démocratie à petit feu?

Un dicton populaire dit qu’il faut boire le vin jusqu’à la lie, et bien, ne vous en faîtes pas, car on va boire le vin de l’amertume pendant des années et des années dans la coupe de la défaite et là il sera trop tard car il ne restera plus que nos yeux pour pleurer !

C’est avant qu’il aurait fallu réagir en boycottant nationalement les différentes compétitions sportives.

Maintenant il est trop tard !

Alea Jacta Est !

Bonne route à tout le monde !

TOUS DROITS RESERVES VBB 11 JUILLET 2016

Article enregistré sous Copyright N°00054250 avant diffusion sur internet

PHOTO INTERNET

 

Panem et circenses 1

 

 

Dans LA SOCIETE
France de la 5eme republique

SCANDALES DE LA 5eme REPUBLIQUE

Par Le 03 jan 2020

SCANDALES DE LA 5eme REPUBLIQUE

(Un parmi tant d'autres ! Suite mais non fin, hélas) !

Ce matin, je lis un article concernant un préfet propriétaire de 10 appartements locatifs, percevant entre tous ses revenus (y compris les fonciers) la somme de 190.000, 00 euros par an, qui bénéficie d’un logement social (une commune en région parisienne que je ne nommerai pas) pour un loyer de 2000 euros mensuels.

Pour mettre un bémol, je dirais qu'un loyer à 2000 euros n'est pas accessible à tout le monde et que c'est cher pour un logement dit "social".

J'espère que l'État ne verse pas l'APL sur ce genre de logement, ce qui serait un comble.

A ce prix-là, il vaut mieux acheter !

Dans ma région, j'aurais une maison de luxe avec piscine pour ce montant mensuel.

Il ne faut pas rêver !

Qui gagne suffisamment pour sortir une telle somme en location ?

Qui gagne seulement 2000 euros en salaire mensuel dans cette société se paupérisant de jour en jour ?

Un loyer prend le tiers des revenus voire la moitié ou plus pour les salaires les plus bas.

LE VRAI SCANDALE est plutôt dans ces loyers exorbitants qui mettent les gens dans des situations de précarité avant de les jeter à la rue.

Notre société n'a jamais connu autant de SDF que depuis l'inflation de l'immobilier avec l'arrivée de l'euro en 2002.

Des familles entières sont séparées et leurs gamins placés dans des foyers ou familles d'accueil pour raisons financières.

Le monde du profit est un requin sanglant qui détruit tout sur son passage.

Les privilèges de la république monarchique n'ont rien à envier à la défunte monarchie.

La haute bourgeoisie a remplacé la noblesse (quoiqu’avec les mariages arrangés de ces "grandes familles", il est difficile de dire qui est qui finalement) dans ses privilèges et le tiers état demeure toujours le dindon de la farce qui paie pour entretenir ces indélicats notoires.

Je pèse mes mots car mes pensées s'emballent et elles sont plus virulentes quant à elles.

Je suis scandalisée par cet avenir puant qui attend nos descendants.

Malgré tout,

Bonne journée à tout le monde.

 

TOUS DROITS RESERVES VBB JUILLET 2016

Article enregistré sous Copyright N°00054250 avant diffusion sur internet

PHOTO INTERNET

 

France de la 5eme republique

Dans LA SOCIETE
Prison1

PRIVILEGES EN PRISON

Par Le 03 jan 2020

PRIVILEGES EN PRISON

 

Suite à la parution d’articles dans différents journaux (papiers, numériques ou télévisuels), sur les conditions de détention du terroriste Sxxxx Axxxxx, (je ne le nommerai pas puisqu’il n’a pas encore été jugé et condamné), complice des divers attentats qui ont endeuillé la France, notamment le 13 novembre 2015, lequel dispose actuellement de 4 cellules pour lui tout seul à la prison de Fleury Mérogis, je tiens à vous faire part de ma réaction à chaud.

Inutile de préciser que je fais partie des « indignés » ! Cet assassin terroriste (même s'il n'a pas actionné sa ceinture explosive, il a ramené de Syrie les assassins et leur a trouvé des "planques" ce qui le rend coupable au même titre que les autres) bénéficie de quatre cellules dont une aménagée en salle de sport. Il est écrit que même à l'isolement, il a le droit de jouir de certains avantages. A défaut un recours devant la Cour Européenne obligerait la France à faire le nécessaire dans ce sens.

Je note que l'affaire médiatisée des crimes influence le jugement de ladite cour car j'ai lu de nombreux autres articles sur la surpopulation carcérale où des prisonniers sont entassés à 9 ou 10 par cellule dont 4 couchent à même le sol dans des conditions insalubres qui n'émeuvent absolument pas la Cour Européenne sur les "droits de l'homme".

Personnellement je suis contre les peines de prison à outrance (sauf pour les assassins, terroristes radicalisés, violeurs, pédophiles récidivistes qui n'ont aucune possibilité de rédemption et sont des dangers potentiels pour les citoyens). Je pense que des sanctions alternatives (port du bracelet, travail d'intérêt général ou autre) sont de meilleurs vecteurs de réinsertion.

Pour en revenir à cet article, je me dis qu'à défaut de quatre cellules, les victimes innocentes de ces attentats reposent entre quatre planches et ces personnes sacrifiées par l'idéologie religieuse auraient sans doute aimé faire du sport, s'instruire, partager des moments heureux avec leurs proches, rire, aimer et cela aucune cour de justice ne pourra leur rendre ni à eux, ni à leurs familles endeuillées et enfermées dans le chagrin à perpétuité.

La peine la plus lourde est malheureusement celle vécue par les familles.

TOUS DROITS RESERVES JUILLET 2016

Article enregistré sous Copyright N°00054250 avant diffusion sur internet

PHOTO INTERNET

 

Prison1

Dans LA SOCIETE
Ob b0ca8a code du travail

LOI TRAVAIL, LOI SERVAGE!

Par Le 03 jan 2020

LOI TRAVAIL, LOI SERVAGE!

Droite ou gauche, la république française n'a rien à envier à la monarchie qu'elle a exécutée.

Les privilèges n'ont jamais été abolis et ce que l'avenir réserve à nos descendants est une régression sociale et humanitaire.

Les trois quart des citoyens sont opposés à la loi travail que veut nous imposer ce gouvernement non démocratique mais les mêmes trois quart des citoyens râlent contre les manifestations.

En 1936 et en 1968, nos grands parents et nos parents ont obtenu des meilleures conditions de travail et de vie pour les salariés, en pratiquant le même genre de procédés qui prenaient en otage l'économie de tout le pays.

On ne fait pas d'omelette sans casser des oeufs et plus les oeufs sont battus, plus l'omelette est savoureuse alors prenons tous notre mal en patience et soutenons ceux qui se battent pour nos acquis, nos droits et ceux de nos descendants, sans rechigner parce que cela perturbe notre petit confort personnel.

Cessons de penser individuel et pensons collectif!

Notre avenir à tous en dépend!

Par exemple, Avec la retraite à 62 ans, le chiffre du chômage des plus de 60 ans est passé de 10000 a 42700 personnes inscrites a pôle emploi.

Je n'ose imaginer le chiffre avec un recul de départ à la retraite à 65 ou 67 ans.

Entre les arrêts maladie, les invalidités et le chômage, cela coûtera bien plus cher (à la collectivité) que les pensions de retraite.

Le bon sens populaire le dit, voire le crie depuis des mois ou des années mais nos politicards de tous bords (grassement rémunérés pendant leurs mandats et après pour nos anciens présidents (dont 3 actuellement et bientôt 4 ☺) entretenus par l'argent de nos impôts (depuis plus de 30 ans pour l'un d'entre eux)) restent sourds à la sagesse populaire poussant justement "ce bon peuple" vers la révolte, lassé de la 5ème république monarchique.

L'abolition des privilèges n'est plus qu'une date dans les livres d'histoire.

 "Alors Même plus envie de disserter!

Je partage sans vous concerter!

Ces gens-là s'assoient sur nos acquis!

Le code du travail est leur bien mal acquis!"

Bonne lecture, bonne réflexion et à bientôt!

TOUS DROITS RESERVES juin 2016

Article enregistré sous Copyright N°00054250 avant diffusion sur internet

PHOTO INTERNET

 

Ob b0ca8a code du travail

 

 

 

Dans LA SOCIETE
Union europeenne

MA REACTION A CHAUD SUR LE BREXIT

Par Le 03 jan 2020

MA REACTION A CHAUD SUR LE BREXIT

Le matin du 24 juin 2016 lorsque le résultat du vote britannique a fait la une de tous les médias mondiaux!
 
En dehors de la monnaie unique, pour faciliter le change monétaire, l'Europe est un fiasco et j'assume mon euroscepticisme. J'ai voté contre en 1992 et en 2005, je ne change pas d'avis en 2016.
Depuis la mise en place de l'euro au 1er janvier 2002, calculé sur la valeur forte du mark allemand, les ressortissants européens ont vu leur pouvoir d'achat diminué et la précarité s'installer.
Chaque pays a perdu sa souveraineté nationale et les ordres viennent de Bruxelles concernant la gestion économique, sociale et politique de chaque nation.
Les pays riches se sont appauvris car les requins ont vite profité du système et détourné à leur profit, le marché du travail et la réglementation de l'emploi.
Par contre les pays pauvres ne sont pas devenus forcément plus riches mais leur main d'œuvre à moindre coût est pain béni pour les patrons vautours, (Dieu merci, ils ne sont pas tous comme cela!).
La France, mon pays, est victime comme les autres de cette dictature européenne et la loi travail contre laquelle les travailleurs se battent est surtout une loi imposée par Bruxelles via le gouvernement français à la botte de l'Union Européenne, suivant en cela le président français précédent, qui malheureusement avait déjà fait le plus gros travail en ce sens.
Gauche ou droite, même combat, mais ce n'est pas le mien et sans doute pas le vôtre enfin pour certains d'entre vous car je respecte bien évidemment ceux qui n'ont pas le même ressenti de l'Europe.
C'était un beau projet mais il a été mal réfléchi, mal construit et comme toujours ce sont les moins favorisés socialement et la petite classe moyenne qui en payent les pots cassés (vie trop chère, perte d'emploi, perte des acquis sociaux, réduction des retraites, des remboursements de soins, du personnel hospitalier, etc etc).
Je ne suis pas économiste ni sortie de l'ENA mais je pense qu'un référendum lancé dans tous les pays d'Europe donnerait sans doute deux résultats opposés en fonction de la situation géographique des pays européens et de ce qu'ils ont à gagner ou à perdre en restant ou en quittant l'Europe.
Les pays d'Europe Centrale ont tout gagné en terme de subventions depuis leur entrée dans l'union européenne et leurs travailleurs détachés sont en train de s'accaparer tout le marché de l'emploi européen par leur coût salarial pratiquement indécent. ATTENTION: ces gens là sont exploités mais comme nous ils ont des familles à nourrir et ils ne doivent pas devenir les boucs émissaires de l'esclavagisme moderne au profit  des exploiteurs qui sont les vrais coupables de la crise économique qui secoue l'Europe depuis sa mise en place en janvier 2002.
J'avais vu un reportage sur ce sujet et certains roumains ou polonais travaillent 60 heures par semaine pour 200 euros mensuels (notamment les chauffeurs routiers puisque les entreprises étrangères se rattachent au pays d'origine du salarié mais par contre l'envoient travailler dans les pays comme la France oû les salaires sont plus élevés et les cotisations patronales et salariales pour la retraite plus importantes.
J'ai écouté un mini reportage télévisuel ce jour : les citoyens anglais d'une petite ville dont les habitants locaux se sont retrouvés appauvris et privés d'emploi par l'arrivée de 25000 travailleurs polonais qui ont pris tous les emplois proposés au niveau local. Ils ont voté CONTRE l'immigration mais plus précisément CONTRE l'immigration EUROPEENNE et je pense qu'en toute honnêteté, si on faisait le même genre de sondage auprès des millions de chômeurs privés d'emploi par l'exportation de leurs entreprises dans d'autres pays européens (comme dit ci-dessus) ou par la sous traitance de leurs emplois perdus aux "salariés dit détachés", on aurait le même genre de réaction en France, en Allemagne, en Espagne, en Italie, dans les pays nordiques etc etc.
Après la seconde guerre mondiale, le but très louable des dirigeants politiques de l'Epoque était qu'il n'y ait plus jamais de catastrophe planétaire et guerrière et notamment entre pays européens.
L'enfer étant pavé de bonnes intentions, ce projet initial a été vite détourné par ceux qui ont mis en place ce beau projet en l'appliquant à des fins personnelles, au pouvoir, au profit et à l'argent.
Je ne sais pas s'il y aura un référendum en 2016 car en 2005, vu le fiasco dans certains pays dont la France avec les mêmes incidences que le Brexit anglais, les gouvernements se sont arrangés pour ne pas tenir compte de l'opinion du peuple. Pourtant j'estime nécessaire de le faire car une guerre civile serait beaucoup plus grave qu'un vote négatif confirmant le fiasco de la politique européenne actuelle. Je ne suis pas persuadée que tous ces élus qui vivent dans un autre monde que le nôtre en soient convaincus.
Personnellement j'attends le prochain référendum pour voter CONTRE pour la troisième fois.
Mon opinion reste personnelle et n'engage que moi bien évidémment!
Bon week-end à vous tous.
 
TOUS DROITS RESERVES JUIN 2016
Article enregistré sous Copyright N°00054250 avant diffusion sur internet
PHOTO INTERNET
 
Union europeenne
Dans LA SOCIETE
Peine de mort stop

LA PEINE DE MORT

Par Le 03 jan 2020

LA PEINE DE MORT

Pensée soudaine (cela m'arrive)!

Régulièrement je lis ou j'entends des gens manifester contre le droit à l'avortement (car pour eux c'est une mise à mort légalisée) et réclamer en même temps le retour de la peine de mort!

C'est paradoxal!

Soit on défend la vie au nom de ses convictions (religieuses ou pas) et dans ce cas TOUTES les vies sont importantes soit on se tait et on évite de faire du TRI sélectif (que l'on réserve aux déchets de sa poubelle) en s'autoproclamant justiciers en lieu et place de ceux dont c'est le métier et qui appliquent la loi sans état d'âme.

Créer des tribunaux populaires serait ramener la justice à la vengeance tout simplement et "oeil pour oeil, dent pour dent" n'a jamais été un texte de loi.

De plus, il est statistiquement prouvé que dans les pays qui appliquent encore cette justice archaïque et barbare, le taux de criminalité est nettement plus élevé que dans les pays qui ont aboli la peine de mort et cela devrait faire réfléchir les adeptes de ce châtiment d'un autre temps.

Il faut de vraies sanctions telle la prison à vie pour les récidivistes irrécupérables.

Le côté positif c'est qu'en période de chômage, cela crée des emplois pour du personnel pénitencier. Ces salariés embauchés pour la surveillance des prisonniers payeront ainsi des impôts (au même titre que les autres citoyens) pour les dépenses publiques incluant le coût des prisons.

Le chômage est un coût réel pour la société et de plus il peut aussi entraîner les gens dans une telle misère qu'ils finiront à leur tour en prison, pour des raisons diverses (vols, braquages, homicides volontaires ou involontaires) donc cercle vicieux, si on réfléchit bien à la question !

Par contre les primo délinquants devraient bénéficier de moyens de réinsertion dans la société avant qu'ils ne soient contaminés par des criminels endurcis.

Ce sont souvent de jeunes gens ou des personnes dans le besoin qui ont franchi le pas sans réfléchir aux conséquences sur leur destinée et qui ont le droit d'avoir une seconde chance; une fois qu'ils auront payé leur dette à la société.

Si le primo délinquant devient un récidiviste endurci, il n'y aura pas d'autre solution que de le retirer définitivement du circuit pour qu'il ne soit plus un danger pour la société, non pas en le tuant mais en l'enfermant à vie dans une prison surveillée en permanence.

Il faut appliquer une peine de prison par chef d'inculpation, cumulable ce qui empêche ces fous furieux de ressortir un jour.

Etre pour la peine de mort, c'est se rabaisser au même rang que les assassins car nul n'a le droit d'ôter la vie à son prochain.

Pour le croyant, elle appartient à Dieu et pour les autres, c'est une réaction d'humanité qui élève l'humain au dessus du barbare.

Mes pensées n'engagent que moi, bien évidemment!

Bonne journée à tout le monde!

TOUS DROITS RESERVES JUIN 2016

Article enregistré sous Copyright N°00054250 avant diffusion sur internet

PHOTO INTERNET

 

Peine de mort stop

 

Dans LA SOCIETE
Citation de profondis

CITATION SUR LA DÉMOCRATIE

Par Le 03 jan 2020

CITATION SUR LA DÉMOCRATIE

Pensée (citation) personnelle qui m'est propre.

 

"De profondis Démocratie, resquiescat in pace!

La Dictature est venue cracher sur ta tombe".

 

Citation de profondis 1

 

TOUS DROITS RÉSERVÉS 11 mai 2016

Viviane B-Brosse alias Sherry-Yanne

Article enregistré sous Copyright N°00054250 avant diffusion sur internet

PHOTOMONTAGE PERSONNEL

Tous droits réservés tant sur la photo que sur la citation

Dans LA SOCIETE
Casseurs

MANIFESTANTS ET CASSEURS

Par Le 03 jan 2020

MANIFESTANTS ET CASSEURS !

 

La bêtise (des casseurs) gangrène le pays tout comme la barbarie (des terroristes)! Pourtant les deux ne sont pas encore syndicales et ce  qui est surtout dommage, c'est que les uns comme les autres n'en ont rien à faire de l'humanité et de l'avenir des autres.

On casse du flic, on casse les biens d'autrui, on casse des hôpitaux, pour les uns! On détruit les symboles de la liberté, on viole, on égorge, on tue, on massacre pour les autres! La violence immonde des uns et des autres porte préjudice à l'équilibre sociétal d'une nation.

Les syndicats pensent au bien-être des travailleurs et à l'avenir de leurs descendants et ne sont pas responsables des "connards" qui viennent se greffer dans toutes les manifestations pour "casser" juste par plaisir malsain. S'en prendre à des hôpitaux qui soignent et notamment à ceux consacrés aux soins des enfants est une infamie que je n'arrive pas à comprendre. Ces gens là sont tellement indifférents aux valeurs syndicales, au bien-être d'autrui, qu'ils n'ont même pas pensé que ces malades (sans doute terrifiés) auraient pu être des gens de leurs familles ou de leurs amis. 

Ces destructeurs inhumains sont coupables mais je doute qu'ils soient syndiqués!

Il ne faut pas faire d'amalgame et je trouve qu'en ce qui concerne les syndicats UNIS pour toutes les manifestations contre la loi TRAVAIL, cette fameuse loi inique concoctée par un gouvernement que n'a de gauche que le nom, l'amalgame a été vite fait et surtout volontairement fait pour déstabiliser la résistance syndicale et pour décrébiliser leurs actions justes aux yeux des citoyens français et au vu des réactions lues ou entendues un peu partout, la monarchie républicaine qui dirige la France est en train de réussir son coup de force médiatique.

Liste des syndicats solidaires pour ces manifestations : CGT, FO, FSU, UNEF, UNL, FIDL, UNION SYNDICALE SOLIDAIRE sauf la CFDT syndicat minoritaire que pourtant médias et gouvernement assimilent au SEUL syndicat décisionnaire pour représenter la voix des travailleurs français.

Le procès intenté à un SEUL syndicat LA CGT, est délibérément voulu par la presse orientée et par les politicards de tous bords (ou presque). 

Ecouter les membres du gouvernement, les hommes politiques (de droite et de de gauche confondues) , le MEDEF, et ses sbires, comparer la CGT aux terroristes de DAESH m'est insupportable.

Le jour où il n'y aura plus de syndicats pour préserver l'intérêt des travailleurs, ce sera le retour du servage légalisé et tous, nous n'aurons plus que nos yeux pour pleurer, et nos descendants encore pire! Ils auront raison de nous demander des comptes sur le monde et la société qu'on leur aura laissé.

Si nos parents et nos grands parents ne s'étaient pas battus, la plupart d'entre nous n'aurait pas pu aller à l'école pour avoir une profession plus ou moins agréable.

A l'époque seule l'élite pouvait y prétendre et l'élite est la soeur siamoise de l'argent, ne l'oublions pas. 

Mon grand père travaillait à l'âge de 9 ans et mon grand père n'était pas le seul de sa génération dans ce cas. Si vous demandez à vos parents, ou grands parents pour les plus jeunes, ils vous diront sans doute que c'était pareil pour leurs aïeux.

Connaître les pages de son histoire permet de ne pas oublier et surtout de ne pas régresser socialement.

Bonne journée à vous tous!

TOUS DROITS RESERVES JUIN 2016

Article enregistré sous Copyright N°00054250 avant diffusion sur internet

PHOTO INTERNET

 

Casseurs