Identite homme ou femme

DÉCONSTRUCTION DU GENRE CHEZ L'ENFANT

sherryyannepoetesse Par Le 31 déc 2021 à 11:46 0

Dans LA SOCIETE

DÉCONSTRUCTION DU GENRE CHEZ L'ENFANT

Ma pensée du jour : Déconstruction du genre chez l'enfant encore à l'école primaire donc entre 3 ans et 11 ans.

Par ou commencer ?

J'observe depuis plusieurs semaines l'évolution (à outrance) de l'idéologie du genre (que je trouve malsaine) et je reste dubitative face aux proportions que cela prend.

A t'on conscience que ces nouveaux gourous du genre sont dangereux ?

En effet, ils déprogramment et reprogramment le cerveau de nos enfants, petits enfants etc avec leurs théories débiles et destructrices.

Je viens de lire que Claude (Claudine) un des personnages du Club des 5 serait un des premiers personnages transgenres de la littérature enfantine.

Quelle foutaise !

Combien de petites filles "garçons manqués" se sont identifiées a elle ?

Beaucoup sans doute !

Moi la première !

Ma mère me mettait un short sous ma jupe car j'ai toujours préféré jouer avec les garçons plutôt qu'avec les filles.

Son grand regret (elle m'en parle parfois), c'est mon manque d'attrait pour les poupées et autres jeux de filles. Je n'ai d'ailleurs eu qu'un seul poupon, vu le peu d'intérêt que je lui portais.

Très tôt, mes parents ont opté pour les livres et les jeux de société qui me motivaient vraiment.

Personne (et surtout pas moi) ne s'est posé de questions sur mon identité de genre.

Ouf !

Tant mieux !

Arrivée à l'adolescence, cela ne m'a pas empêchée de devenir "fille" dans ma tête et dans mon corps.

Ensuite comme la plupart, je suis devenue épouse et mère.

Par contre, les discussions de chiffons, cuisine, maison et autres ne m'ont jamais intéressée, ni à l'adolescence, ni à l'âge adulte.

Lors des réunions de famille, je m'arrangeais pour être près des hommes qui parlaient de politique, de société, voire d'autres sujets, lesquels ont toujours su captiver mon attention.

C'est ainsi !

Je me suis sentie parfois différente mais cela ne m'a jamais empêchée de vivre et de me sentir femme à part entière.

Je suis heureuse d'avoir vécu au 20ème siècle ou il ne serait jamais venu l'idée à mes parents de me conditionner à la notion de "transgenre" dés ma petite enfance.

J'ai su trouver ma place dans la société comme des millions de femmes de ma génération, sans pour autant me déconstruire pour me formater à cette nouvelle tendance dangereuse pour les générations a venir.

Franchement, dans quel monde va t'on?

Il y a forcement des ados qui ressentent l'impression qu'ils ne sont pas dans le "bon corps" mais c'est la puberté qui leur fait prendre conscience de leur identité de genre et de leur identité sexuelle (hétéro ou homo) et certainement pas avant.

Comment des enfants entre 3 et 13 ans peuvent-ils se définir comme transgenres ? Ce sont les parents qui leur mettent ce genre d'idée dans la tête car c'est leur propre perception de leur enfant qu'ils transposent sur lui.

C'est inconscient et irresponsable de leur part car en croyant être à l'écoute de leur enfant, ils font ainsi son malheur.

Pourquoi vouloir jouer les apprentis sorciers en déprogrammant des enfants innocents ?

Cela va les condamner à une vie de mal être et d'errance intellectuelle, émotionnelle, sexuelle, etc.

Je ne comprends pas et je suis opposée à cette nouvelle forme de maltraitance que représente cette néo-idéologie du genre.

Bonne journée a tous !

Tous droits réservés Viviane Brosse alias Sherry-Yanne

Texte écrit le 30 décembre 2021 sous Copyright 

 

Identite homme ou femme

 

 
  • 3 votes. Moyenne 5 sur 5.

Ajouter un commentaire

Anti-spam