LETTRE D’ADIEU DE JULIEN À MAÏTÉ

LETTRE D’ADIEU DE JULIEN À MAÏTÉ

LETTRE D’ADIEU DE JULIEN À MAÏTÉ

Ma Chère Maïté

 

Ma très chère épouse, mes jours sont comptés.

J’écris mes adieux. Mes bourreaux vont m’exécuter.

Je suis fier de combattre pour la liberté,

De rendre sa noblesse à l’humanité.

 

Voulant défendre ma patrie ensanglantée,

Armé de mon seul courage, j’ai tout quitté.

De t’abandonner fut dur ! j’étais attristé.

J’aurais eu honte si je n’avais rien tenté.

 

Laisser faire l’ennemi serait lâcheté,

Même si la reddition a été votée.

Comment cautionner le choix de nos députés ?

Les voir renier nos valeurs, m’a fort dépité !

 

Au fronton des édifices, l’égalité

S’affiche aux côtés de la fraternité.

Les fanatiques, en niant la réalité,

Ont massacré l’idéal de la laïcité.

 

Pour nos enfants et pour toi, chère Maïté,

Pour que l’avenir ne soit obscurité,

Pour que règne la lumière dans les cités,

J’ai pris les armes contre la férocité.

 

Tu ne peux savoir les scènes d’atrocité

Que mes yeux ont vu. Je ne peux te raconter.

Je prie pour que le savoir dans l’adversité

Soit plus fort que le culte des divinités.

 

Je vais mourir en soldat, dans la dignité.

Ces monstres ont prévu de me décapiter.

La barbarie est la justice amputée

Du sens de l’honneur, et du droit à l’équité.

 

Embrasse nos enfants, ma chère Maïté.

Mon sang coule pour voir fleurir la liberté.

Je vous aime ! la mort vient me solliciter.

Mourir n’est jamais source de félicité !

 

Adieu !

Ton époux qui t’aime !

Julien

 

Tous droits réservés Sherry-Yanne 9 septembre 2016

Enregistré sous copyright N°00054250 avant diffusion sur internet

21ÈME SIÈCLE EN VERS

Publié aux Editions ANTYA

ISBN 978-2-37499-085-9

PHOTO INTERNET

Larmes 1

 

L'abomination du terrorisme au nom d'une idéologie meurtrière, le non respect de la liberté de croyance et d'expression, le mépris de la laïcité, le pays des lumières sombrant dans l'obscurantisme de certains fanatismes religieux, le désarroi éprouvé pour l'avenir de mon pays et par conséquent pour celui de mes enfants, m'ont inspirée ce poème (texte d'anticipation, une sorte de science fiction en vers et en rimes) d'un soldat condamné à mort par la barbarie inhumaine.

En espérant que dans un proche avenir, il n'y ait pas de Julien, Jacob ou Mohamed écrivant ce genre de lettre à leurs épouses.

Mon texte se veut prémonitoire mais aussi incitant à la réflexion pour le vivre ensemble aujourd'hui et demain.

Merci de votre lecture!

 

 

Date de dernière mise à jour : 08 avr 2019

  • 12 votes. Moyenne 4.7 sur 5.

Commentaires

  • Lamarche Marithé

    1 Lamarche Marithé Le 17 nov 2016

    de plus en plus réaliste malgré la désinformation dont nous sommes victimes quotidiennementtant par les médias que nos dirigeants !!
    Bravo !! bel écrit !!
    et combien encore aurons -nous de Julien, et d'autres , face aux fanatisme et à la folie de ces ""hommes d' l'Ombre "" !!
    merci pour cejoli poème trite, mais engagé pour la PAIX !!
    gros bisous doux , ma tendre Amie
    Viviane BARNET-BROSSE

    Viviane BARNET-BROSSE Le 17 nov 2016

    Merci Marithé pour ta lecture et tes mots sur les maux de notre société. Bonne journée à toi!

Ajouter un commentaire

Anti-spam