PRISON MENTALE

PRISON MENTALE

PRISON MENTALE

 

Assise vers la fenêtre, près de la rue,

Elle observe sans fin, les allées et venues

Des gens qui passent, ces promeneurs inconnus.

Dans sa solitude, ils sont les bienvenus.

 

Invisible aux yeux de tous, elle va mal.

Pour les autres, elle ne compte au final.

Sa souffrance est en phase terminale.

Elle rêve d’avoir une vie normale.

 

Emprisonnée dans la cage de sa folie,

Elle se mure dans un mutisme poli.

Elle s’invente un univers tout joli,

Où la méchanceté est enfin abolie.

 

Elle s’enferme dans une mélancolie,

Qui offre à sa tristesse, des ancolies.

Sa tête tourne, à prendre un torticolis.

Elle attend livraison de l’espoir, par colis.

 

Tous droits réservés Sherry-Yanne 8 octobre 2016

Enregistré sous copyright N°00060180 avant diffusion sur internet

Recueil 21ÈME SIÈCLE EN VERS

Publié aux Editions ANTYA

ISBN 978-2-37499-085-9

 

PHOTO INTERNET

 

Prison mentale

Date de dernière mise à jour : 08 avr 2019

  • 5 votes. Moyenne 5 sur 5.

Commentaires

  • Sylvie

    1 Sylvie Le 12 jan 2017

    La souffrance isole. Elle rend solitaire, c'est inévitable.
    Viviane BARNET-BROSSE

    Viviane BARNET-BROSSE Le 12 jan 2017

    Coucou Sylvie! SImple constat! Dans la vie il faut être riche (au sens large); bien portant, avoir un statut social (professionnel et privé sans parler de position sociale bien évidemment) pour être reconnu des autres, des amis, de la famille, de la société. Le jour où tu perds tout cela à cause de certaines épreuves de la vie (maladie, divorce, chômage, pauvreté), tu n'existes plus! Tous ceux qui faisaient partie de ton univers prennent de la distance et te regardent de loin, pour ne pas dire de haut même s'ils s'en défendent et ferment les yeux sur la réalité des faits; Bref, cela t'endurcit, t'isole des autres et petit à petit, au fil du temps tu te replies sur toi car tu ne te sens plus à ta place dans ce monde superficiel où l'apparat prime sur la sincérité. Je te souhaite une excellente journée. Amitié !
  • LAMARCHE Marie-Thérèse

    2 LAMARCHE Marie-Thérèse Le 30 mars 2018

    La solitude voulue ou non nous permet de mieux nous connaitre personnellement , intérieurement , et ce passage est essentiel si nous ne voulons pas sombrer totalement et n'avoir plus aucun rapport sociétal !!
    Je vis seule depuis 2012 et de ce fait , sans renier cette société complexe pour ne pas dire "" pourrie jusqu'à l'os "" , j'arrive à mieux cerner les personnes qui me concernent , que j'accepte , avec qui je peux avoir des relations saines , instructives et profitables
    Et par cette solitude "" évolutive "" je jette tous ceux qui ne me concernent plus que ce soit en famille ou en amitiés .
    Ma Douce Amie , je te remercie de ton interpellation par la poésie
    Je vous fais de gros bisous à vous deux EN VOUS SOUHAITANT UN EXCELLENT WEEKEND
    Viviane BARNET-BROSSE

    Viviane BARNET-BROSSE Le 31 mars 2018

    Merci Marithé de ta lecture et de ton interprétation personnelle car tous les avis sont constructifs. Pour écrire ce poème, je me suis imaginée dans la peau d'une vieille femme seule, rejetée des siens, attendant plus ou moins la mort, en regardant passer la "vie" derrière ces carreaux. Je te souhaite un excellent week-end.

Ajouter un commentaire

Anti-spam