ÉPILOGUE DU POÈTE

ÉPILOGUE DU POÈTE

ÉPILOGUE DU POÈTE

Aucune idée de génie
N’interpelle l’inspiration.
L’écriture est en déni,
Les mots fuient par conspiration.

La plume mal nourrie se meurt.
La page blanche s’alanguit.
Le poète a de l’humeur.
Il sait qu’il est trop tard ! tant pis !

Il écrit donc pour la forme
Ces vers teintés d’amertume.
Il changera d’uniforme
Pour survivre au bitume.

Il rangera dans un tiroir
Ses idéaux mis au placard.
Son image dans le miroir
Renvoie son échec de tocard.

Il a perdu ses illusions,
Offertes en sacrifice.
Il se moque des allusions
Sur son talent artifice.

Emprisonné dans ses doutes,
Furtif comme un malandrin,
Le rimailleur prend la route.
Il part mendier l’alexandrin.

TOUS DROITS RÉSERVÉS SHERRY-YANNE 2015
Enregistré sous copyright N°00054250 avant diffusion sur internet

Publié aux Editions ANTYA

Recueil LES PIEDS SUR LA TABLE DU POÈTE


PHOTO INTERNET

 

Poete maudit 2

Date de dernière mise à jour : 08 avr 2019

  • 11 votes. Moyenne 5 sur 5.

Commentaires

  • Fages

    1 Fages Le 09 avr 2016

    Moi j'aime tes mots le poète est comme l'artiste il est déchirée de l'intérieur. Ca vérité n'est pas de ce monde elle est comme un rêve Qui prend racine dans un coeur assoiffée . Assoiffé d'amour de liberté de vie tu l'es et je sais que tu reviendras les bras chargés de mots d'amour et le piano jouera les accords de tes alexandrins
    Viviane BARNET-BROSSE

    Viviane BARNET-BROSSE Le 10 juin 2016

    Merci pour votre lecture! merci pour votre présence! bonne journée
  • BES

    2 BES Le 28 jan 2017

    Bonsoir Sherry-Yanne,
    Je n'arrive pas à croire que c'est votre dernier poème. C'est si bien écrit !
    Souhaitons que l'inspiration vous revienne tôt ou tard.
    Pensées amicales,
    Martine
    Viviane BARNET-BROSSE

    Viviane BARNET-BROSSE Le 30 jan 2017

    Bonjour Martine, C'est un des derniers poèmes de 2015 avant le trou noir d'un an environ! Depuis fin août 2016, j'ai écrit une trentaine de poèmes mais ce n'est plus cela ! J'ai perdu "le feu sacré", complètement démotivée par l'indifférence de ceux que je croyais être mes lecteurs, lorsque j'ai publié mes recueils. Ce fiasco m'a littéralement anéantie et je n'arrive plus à retrouver ni l'inspiration ni la joie d'écrire. Nul n'est prophète en son pays mais une chose est sûre! l'indifférence tue! lentement mais sûrement! Bonne journée à toi! Belle réussite dans tes projets poétiques! Merci de ta visite régulière! Amitié

Ajouter un commentaire

Anti-spam